Shadow

Sécurité

Maniema : MSF dénonce les violences contre les populations civiles à Salamabila

Maniema : MSF dénonce les violences contre les populations civiles à Salamabila

Sécurité
Vue d'une avenue de Salamabila Centre 'Ph. Chadrack Londe Médecin Sans Frontières, un organisme international intervenant dans le domaine de santé au Sud de la province du Maniema dénonce les violences contre les populations à Salamabila dans le territoire de Kabambare. Dans cette entité, deux civils ont été blessés par balle, la nuit du 11 novembre 2020 en pleine commune rurale. Des sources locales ont déclaré à Actualite.CD dans l’anonymat que des éléments des FARDC en état d’ivresse ont tiré à balle réelle et blesser deux personnes. ‘’Dans la nuit du 11 novembre, deux civils blessés par balle ont été pris en charge dans des centres de santé appuyés par MSF dans la zone de santé de Salamabila, dans la province de Maniema. Une troisième personne, blessée par arme blanche, a été ...
RDC : plusieurs familles ont quitté le territoire de Kabambare au Maniema pour rejoindre le Sud-Kivu à cause de l’insécurité

RDC : plusieurs familles ont quitté le territoire de Kabambare au Maniema pour rejoindre le Sud-Kivu à cause de l’insécurité

Sécurité
L’association des paysans pour la paix et la défense des droits humaines (APPDDH), une Asbl basée au Sud-Kivu, alerte sur l’arrivée depuis le début novembre, de nombreuses familles en fuyant l’insécurité dans le territoire de Kabambare (Maniema). Ces familles proviennent des localités de Mutuka, Mutupeke, Lukolo, Crispin, Kitupa et 4 coins dans le territoire de Kabambare. L’Asbl APPDDH affirme avoir recensé 620 ménages. Ces derniers affirment avoir fui leurs milieux suite à l’absence des FARDC qui pourrait favoriser l’incursion des miliciens pygmées. Ces familles traversent une vie difficile dans la localité de Tulonge, dans le secteur de Ngandja (territoire de Fizi). « La population avait été surprise par l'annonce brusque du retrait du commandant Kasongo Fabrice avec tous les mili...
Kaïlo : le Chef-milicien Bernard Kifinyo arrêté par les FARDC

Kaïlo : le Chef-milicien Bernard Kifinyo arrêté par les FARDC

Sécurité
Les Forces Armées de la RDC ont réussi à mettre la main sur le Chef Rebelle de la milice "Revendiquant" opérant dans le secteur des Balanga en territoire de Kaïlo. Selon le Ministre provincial de l'intérieur et sécurité de la province du Maniema qui l'annonce à la presse ce mercredi, ce Chef-rebelle a été apprehendé par les éléments FARDC le mardi dans le secteur des Balanga où il opérait. Dans son annonce à partir de Kinshasa où il se trouve, Sherry Kimbwassa ne fait pas allusion aux circonstances de l'arrestation de ce chef-milicien. "Je vous confirme que Bernard Kifinyo est déjà aux arrêts dans les 48 heures, il sera acheminé à Kindu. Pour l'instant il est encore à l'endroit où il a été apprehendé. Une autre équipe composée des éléments des FRDC est déployée dans le territoire ...
Kindu : une action disciplinaire contre le Bourgoumestre de la commune d’Alunguli

Kindu : une action disciplinaire contre le Bourgoumestre de la commune d’Alunguli

Actualité, Sécurité
Face aux incidents survenus dans la commune d'alunguli, le gouverneur intérimaire du Maniema sort de son silence et passe à une vitesse supérieure vis-à-vis de l'autorité communale. Après s'être rendu compte des incidents malheureux causés par un militaire des unités des réactions rapides dans la commune d'alunguli, Jean Pierre Amadi, vice Gouverneur et Gouverneur ad intérim du Maniema ordonne au maire de la ville de kindu de pouvoir initier une action disciplinaire à l'endroit de madame Règine MUTENDWA SADIKI, Bourgmestre de cette municipalité. Cette décision de l'autorité provinciale est motivée par plusieurs dénonciations de la population de cette commune faisant état d'une mauvaise gestion par cette dernière. Selon cette population il difficile d'avoir un responsable dan...

Insécurité-Kindu : 2 habitations de la commune d’Alunguli visitées par les hommes armés

Actualité, Sécurité, Société
Les faits se sont produitsdans la nuit du jeudi au vendredi 07 août 2020 confirment les habitants de la commune d'Alunguli une parmi les 3 communes que composent la ville de Kindu. Ces derniers affirment que les hommes armés non autrement identifiés se sont introduits dans deux différentes habitations, blessant ainsi plusieurs victimes dans chacune des maisons visitées et emportées une somme colossale. La maison communale d'Alunguli Ici chez nous à Alunguli les bandits à mains armées se sont improvisés à partir de 2h30minutes dans la maison d'un enseignant récemment payé une somme de 2.150.000fc lui a été ravi indique un habitant local Ils ont également pris 850.000fc de son petit frère revendeur d'unités, se sont également introduits dans la maison du chef coutumier, effect...
Maniema : 14 femmes libérées par des miliciens Malaïka après leur enlèvement dans le territoire de Kabambare

Maniema : 14 femmes libérées par des miliciens Malaïka après leur enlèvement dans le territoire de Kabambare

Sécurité
14 femmes enlevées le samedi 18 juillet 2020 par des présumés Maï-Maï Malaika dans la localité de Machapano, à 5 Km de la commune de Salamabila, dans le territoire de Kabambare, ont été libérées ce mardi 21 juillet 2020. Selon le Président de la société civile de Salamabila, Saïdi Lumena, qui confirme l'information, ces femmes ont été libérées après négociation avec des hommes armés de la milice Malaika de Cheikh Assani qui avaient enlevé ces femmes alors qu’elles se rendaient dans un étang piscicole pour s'approvisionner en poissons. Bien avant leur libération, le porte-parole de cette milice était passé sur les ondes d’une radio locale pour confirmer la nouvelle et avait promis de les remettre à l’endroit même où ils les ont enlevées, ce qui a été fait. Il sied de préciser que l...
Salamabila : Kidnaping de 14 femmes à Matchapano par les miliciens Malaïka

Salamabila : Kidnaping de 14 femmes à Matchapano par les miliciens Malaïka

Actualité, Sécurité
14 femmes ont été enlevées à Matchapano dans le territoire de Kabambare au Sud de la province du Maniema par les miliciens Malaika. Selon le Président de la Société Civile locale, les faits se sont déroulés le week-end dernier. Citant le Chef du village Matchapano, Saïdi LUMENA fait savoir que ces femmes ont été enlevées alors qu’elles se rendaient dans un étang piscicole pour acheter les poissons. Selon notre source, le parole parole de cette milice est passé sur les ondes d’une radio locale pour confirmer la nouvelle. « Je confirme parce que je l’ai aussi suivi le sur les ondes de la radio MKAAJI une locale ici. Le porte parole parole du mouvement Malaika a affirmé qu’ils détiennent 7 femmes et 7 filles et qu’ils vont les remettre prochainement, » à fait savoir Savoir Sadi LUMEN...