Shadow

@JeanPierreAmadi « la sécurité des personnalités et même des autorités devra être assurée par la police et jamais par les militaires. »

Au Maniema, le Gouverneur ad intérim annonce avoir pris une mesure interdisant les militaires d’assurer la sécurité des personnalités. Lors d’une sortie médiatique ce mardi soir, le Vice-gouverneur Jean-pierre Amadi se dit attristé par la situation qui s’est passée lundi soir dans la commune de Alunguli. « C’est vraiment triste ce qui s’est passé dans la commune de Alunguli le soir de ce lundi, » martèle-t-il.

Selon Jean-pierre Amadi, « la sécurité des personnalités et même des autorités devra être assuréé par les éléments de la police et jamais par les militaires. »

« L’occasion ici pour moi de dire que jamais alors jamais et je pense que le Colonel Salumu des commandos est entrain de me suivre, jamais alors jamais des militaires dans des carrières artisanales des minerais, il n y a que la police qui pourra assurer la sécurité. Les militaires ne peuvent venir que sur récommandation ou en cas des situations exceptionnelles. » annonce-t-il.

Et de poursuivre :

« la population a droit à une vie paisible, la population a droit d’être sécurisée parce que ces armes là ne sont pas faites pour tuer nos compatriotes congolais, nos semblables. C’est peut pour se défendre contre les énémis de la république. Ce comportement a fait que nous puissions nous immobiliser tous. C’est pour vous dire que nous ne sommes pas restés insensible à ce qui s’est passé » fait savoir le Vice-gouverneur.

Avant d’appeler la population à toujours collaborer avec les forces de sécurité pour lutter contre l’insécurité, Jean-pierre Amadi a justifié la présence des militaires dans cette commune « Si les militaires étaient déployés dans la commune de Alunguli, ce n’était pas pour venir tuer. Les militaires étaient déployés pour se joindre à l’équipe mixte des patrouilles, si nous assistons à ce qui s’est passé aujourd’hui, cette situation ne nous arrange pas , c’est pourquoi nous prenons des mesures très sérieuses, » conclu-t-il le Vice-gouverneur.

Un militaire commis à la garde du député provincial Édouard Moponga ouvert le feu sur des civils faisant un décès et six blessés. Les faits ont eu lieu lundi soir au Beach central de Kindu à la rive droite de la commune de d’Alunguli.

Le tribunal militaire de garnison de Kindu a condamné à la peine de mort l’auteur de ce meurtre, le soldat de première classe Angu Zuka, au cours d’une audience publique organisée le mardi 27 octobre 2020.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde