Shadow

Maniema : la Société Namoya SA aurait accepté de céder 20% de sa concession minière aux communautés locales de Kabambare ?

Photos famille entre les autorités politico-administratives, notables et élus de Kabambare et Expert des services techniques de l’administration minière dans la province du Maniema lors de l’atelier de deux jours sur la résolution des conflits miniers entre la Société Namoya SA et la communauté locale de Kabambare. La rencontre a permis de proposer des solutions idoines pour pacifier la zone Sud de la province du Maniema. Photo by Chris Milosi.
Photos famille entre les autorités politico-administratives, notables et élus de Kabambare et Expert des services techniques de l’administration minière dans la province du Maniema lors de l’atelier de deux jours sur la résolution des conflits miniers entre la Société Namoya SA et la communauté locale de Kabambare. La rencontre a permis de proposer des solutions idoines pour pacifier la zone Sud de la province du Maniema. Photo by Chris Milosi.

Au Maniema, les autorités politiques provinciales ont mis autour d’une table, pendant deux jours, la Société Namoya Mining SA et la communauté locale de Kabambare. Il ressort de ces assises que la société Namoya Mining SA aurait cédé 20 % de sa concession d’exploitation d’or au nom de la paix dans cette zone. Le Ministre ayant en charge les mines dans ses attributions qui l’annonce à la presse à l’issu de ces assises ce mercredi indique que ce compromis va être officialisé d’ici avant deux semaines. L’information n’a pas encore été confirmée par la Société Banro.

Kabambare est un territoire du Sud de la province du Maniema qui connait depuis près de trois ans une insécurité provoquée par une milice locale. Elle proteste contre le non-respect du cahier de charge par la Société Namoya Mining qui dispose d’une usine d’exploitation de l’or dans cette zone. Elle exige également que cette société de droit canadien cède une portion des gisements d’or pour l’exploitation artisanale en faveur de la communauté locale.

Dans un entretien avec la presse locale, Maître Aloïs Kitinga, le Ministre provincial ayant dans ses attributions les mines indique qu’il s’agit d’un grand geste posé par la société Namoya Mining SA. Le 20% de sa concession seront cédés à une coopérative constituée des creuseurs artisanaux locaux qui vendront à Banro de l’or produit.

La rencontre qui a permis d’aboutir à ces conclusions, une initiative du Gouvernement provincial, a réuni les notables de Salamabila, les élus provinciaux de cette circonscription électorale face à la société Namoya Mining sous la facilitation d’un panel des experts techniques de l’administration minière de la province du Maniema.

La rencontre a permis d’abord d’actualiser le cahier de charge en intégrant les revendications des miliciens Malaïka, en suite la mise en place du comité local de développement et les membres qui y feront partis, en fin il était question pour les participants de réfléchir ensemble comment l’insécurité qui a élu domicile dans cette zone va prendre fin étant donné que le compromis a été trouvé.

Un comité local de suivi a également mis en place pour suivre l’exécution du cahier de charge, annonce le Ministre provincial des mines.

« Il s’agit d’un cahier de charge très détaillé qui renseigne non seulement les activités qui seront réalisées, le coût de l’investissement, mais aussi le chronogramme de l’exécution des engagements de la société Namoya Mining SA » indique Aloïs Kitinga.

L’Honorable Thierry Badisungu optimiste dans le rétablissement de la paix à Salamabila

« Nous sommes très satisfait de la manière dont nous venons d’aborder ces discutions ; il y a de quoi à espérer par rapport à la résolution de la situation d’insécurité qui se pose dans ma circonscription électorale » a introduit Thierry Badisungu, député provincial de la circonscription de Kabambare et rapporteur de l’organe délibérant de la province du Maniema. Kinduinfo.net lui a tendu son micro alors que ce dernier sortait de la salle de réunion Saint où s’est déroulé la rencontre de résolution de conflits dans le secteur minier organisé par le Gouvernement provincial du Maniema pendant deux jours.

Badisungu très réservé autour de la question du compromis trouvé reste cependant général et optimiste dans la pacification de la zone Sud de la province du Maniema. L’élu de Kabambare pense que la résolution définitive de ce conflit dépendra de la manière dont les choses vont se dérouler sur terrain. « Nous sommes à Kindu et le problème réside à Salamabila. Aujourd’hui nous avons posé le jalon et nous espérons que sur place nous allons trouver définitivement solution à ce conflit » espère Thierry Badisungu.

Il annonce qu’une grande rencontre réunion sera organisée à Salamabila pour que le hache de la guerre soit définitivement enterrée.

Il se dit convaincu qu’au regard de l’initiative en cours, une solution durable va être trouvée dans le territoire de Kabambare. La société Namoya Mining SA va continuer à exploiter paisiblement et la communauté locale va aussi se retrouver. « Ce qui reste à faire c’est seulement l’atterrissage en douceur ; la paix reviendra dans le territoire de Kabambare. Nous sommes vraiment confiant que nous allons vraiment trouver une solution durable tant attendu par la communauté locale. »

Depuis plus de trois ans, le Sud de la province du Maniema fait face à une insécurité causée par la milice locale, les maï-maï malaika, du Seigneur de guerre Cheik Assani Muzaifu. Fin Juin, la pression a beaucoup monté et la milice interdisait ouvertement aux travailleurs de la Société Namoya SA de se rendre à l’usine. Un communiqué était diffusé sur les ondes de la Maendeleo, une chaîne FM locale. La Société Namoya a alerté sur la situation sécuritaire et demander aux autorités provinciales d’intervenir.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde