Shadow

Maniema : 12 professionnels des médias communautaires à l’école du savoir

‘’Les droits et libertés publiques face à la liberté de presse et la sécurité des journalistes pendant les périodes de tensions politiques et des crises’’ c’est le thème au centre de cette formation de cinq jours dont les travaux ont démarré ce samedi 23 Mars 2019. Les Journalistes sont venus des radios communautaires et associatives de la province du Maniema. Les assises sont facilités par Obul Okwese, expert en communication et Chef des Travaux à l’Institut Facultaire des sciences d’Information et de Communication. Une cellule de monitorage et d’alerte des cas de violation de liberté de presse va être mise en place après ces assises.

Financées par Free Press Unlimited, ces assises de cinq jours sont un cadre appropriés pour former les journalistes des radios communautaires et associatives sur les droits et libertés publiques face à la libertés de presse et la sécurité des journalistes.

Modeste Shabani bin Sueni entrain de faire une mise au point par rapport aux dispositions pratiques de l'atelier. Photo par Chadrack Londe.
Modeste Shabani bin Sueni entrain de faire une mise au point par rapport aux dispositions pratiques de l’atelier. Photo par Chadrack Londe.

A en croire Modeste Shabani Bin Sueni, Coordonnateur de l’Union des Radios Communautaires et Associatives du Maniema, des professionnels des médias sont souvents confrontés aux problèmes d’exercice de leurs fonctions dans une situation de crise ou de conflits. ‘’Ces assises vont permettre d’apporter des conseils concrets sur les comportements que les journalistes doivent adopter afin de garantir au mieux leur sécurité et éviter de rallonger la liste des victimes de la liberté d’informer” indique Modeste Shabani. A lui d’ajouter “le risque zéro n’existe pas pour les journalistes qui font oeuvre de travailler dans les zones dangereuses ou pendant les périodes très tendues comme qui sont entrain d’être traversées dans la province du Maniema en particulier avec la milice Malaïka” renchérit-il. C’est pourquoi, indique Modeste Shabani, une cellule opérationnelle d’alerte et d’information des cas d’atteinte et d’entrave à la liberté de presse va être mise en place à l’issue de cette rencontre. “Cette cellule va collaborer en permanence avec Journaliste En Danger, JED en sigle.

Facilitateur de la rencontre, Adelard Obul'Okwess donne aux professionnels des médias les stratégies de travailler en situation de crise. Photo par Chadrack Londe.
Facilitateur de la rencontre, Adelard Obul’Okwess donne aux professionnels des médias les stratégies de travailler en situation de crise. Photo par Chadrack Londe.

Obul Okwese, Facilitateur de cette rencontre, indique qu’à l’issue de ces assises, les 12 journalistes parmi lesquels trois femmes, vont être en mesure de connaître les mécanismes de leur protection. ‘Les journalistes font un travail qui le met souvent au devant de certains dangers, parce qu’il y a des personnes qui n’acceptent pas que les journalistes fassent leur travail en tout professionnalisme Face à tous ces prédateurs, nous devons apprendre aux journalistes comment ils peuvent se protéger eux même et comment ils peuvent l’être par les institutions qui ont été créées à cette fin” indique Obul Okwese. Pour ce dernier, la protection des journalistes part de la manière dont ils font leur travail. “Les journalistes font un travail qui demande la liberté, mais il n y a pas de liberté sans responsabilité. Nous apprenons aux professionnels des médias qu’ils sachent que la responsabilité qu’ils ont, c’est qu’ils ont les droit d’être libre, mais de leur liberté, ils ont l’obligation de respecter des autres des autres” renchérit-il.

Cette rencontre se tient au Maniema dans un contexte socio-économique et politique du pays qui ne favorise pas un apaisement total des tensions dans certaines entités comme le Sud qui a connu l’insécurité avec les miliciens “Malaïka”.

Signalons que cet atelier s’inscrit dans le cadre du partenariat entre Free Press Unlimited et la Fédération des Radios de Proximité du Congo, FRPC en sigle. Le projet est exécuté dans les provinces du Maniema, Maindombe et Kasai Central.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde