Shadow

Maniema : La division provinciale du genre famille et enfant trace un bilan sombre de la situation des enfants

16 juin de chaque année, l’humanité entière commémore la journée internationale des enfants africains en mémoire des enfants noirs tués à Soweto en Afrique du sud pendant l’apartheid (ségrégation raciale en Afrique du sud ).

À Kindu aucune manifestation n’a été organisée pour une fois depuis plusieurs années, mais la division provinciale du genre famille et enfant trace à l’occasion un bilan sur la situation des enfants dans la province du Maniema.

 
Dans un rapport publié par la Division provinciale du genre famille et enfant, le constant est amer du fait que la situation de l’enfant du pays en général et celle de la province du Maniema est très préoccupante et doit interpeller tous. Dans ce rapport la DIVIGENRE a fait donc allusion aux résultats des enquêtes démographique 2013-2014, l’annulaire statistique de l’EPSP et le monitoring pour les actions améliorées où presque tous les indicateurs sont au rouge, c’est notamment :

– En malnutrition aigue et chronique chez les enfants, le Maniema bien qu’une province à vocation agricole occupe la première place avec un taux de 8,6% contre la moyenne nationale de 3% en malnutrition aiguë et 46% contre 43% du pays en malnutrition chronique.

– En VIH/SIDA, le Maniema est à la tête avec une prévalence de 4,3% ( Cfr EDS 2013-2014. Dans cette catégorie, c’est les enfants et les femmes qui sont beaucoup touchés.

– Concernant les violences sexuelles et basées sur le genre faite aux enfants, le rapport de la division provinciale du genre famille et enfant note 6524 cas identifiés en 2017, dont 4218 filles contre 315 garçon seulement des victimes mineurs, les enfants au total 4533 cas, soit 69,4% des victimes.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Grâce Mbambi

Correpondant Local de Presse chez Digital Congo
Co-fondateur de kinduinfo.net, Grâce est un journaliste de carrière qui travaille actuellement come correspondant de Digital Congo au Maniema. Le micro est un moyen pour lui de contribuer au développement de sa communauté.