Shadow

Modeste Munganga « Nous sommes, demeurons les Ministres Provinciaux et expédions les affaires courantes »

En réaction ce jeudi 17 mai au réaménagement du Gouvernement Provincial par le Gouverneur ad intérim du Maniema, les Ministres Provinciaux qui se disent lésés font savoir que c’est une décision qui n’existe pas et qui n’a pas sa raison d’être.

De gauche à Droite :
Lukala Ngereza Ministre de la Santé, Maître Venus Akilimali, Ministre De l’intérieur …… Et le ministre des finances Modeste Munganga

>> À lire : Maniema : Réaménagement du gouvernement provincial

Modeste Munganga qui fait cette déclaration au nom de ses confrères Ministres Provinciaux lésés, indique que l’arrêté portant réaménagement du Gouvernement Provincial a été pris en violations de plusieurs textes légaux. De la constitution en passant par la loi 08/012 du 31 Juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces pour aboutir à l’arrêté nº13 du 24 avril 2013 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement Provincial du Maniema, Modeste Munganga dit tout haut que l’arrêté portant réaménagement du Gouvernement est illégal.

>> À lire : Godefroy Mwanabwato face au Réaménagement du Gouvernement Provincial « cet acte est illégal et irresponsable »

Pour Modeste Munganga, au regard de la loi du 31 Juillet 2008, seul le Gouverneur de la province a le droit de nommer, relever de leurs fonctions et, le cas échéant révoque les Ministres Provinciaux. Étant donné que Monsieur Jérôme BIKENGE assure l’intérim à la tête de la province, il n’a pas le droit au regard de la loi de prendre des grandes décisions parce qu’il ne fait que expédier les affaires courantes, fait savoir le Ministre Provincial des finances. Modeste Munganga ajoute « C’est l’article 11 de l’arrêté portant organisation et fonctionnement du Gouvernement provincial qui le dit. Cette disposition stipule que celui qui assure l’intérim n’a pas le droit d’engager un nouveau personnel, de même signer des commissions d’affectation. « En vérité la majorité des décisions prises par Jérôme Bikenge sont illégales » dénonce Modeste.

S’appuyant sur l’article 28 de la constitution, Modeste Munganga souligne qu’ils ont droit de refuser l’exécution d’un ordre manifestement illégal. C’est pourquoi, indique t-il, ils vont continuer à se présenter à leurs cabinets et travailler comme tous les jours en attendant le réaménagement légal du gouvernement.

Les Ministres Provinciaux lésés annoncent qu’ils envisagent introduire une requête à la Cour d’appel de Kindu pour obtenir l’annulation de cet arrêté.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde