Shadow

Incident à l’ISTM Kalima : 5 étudiants aux arrêts, Gaz Lacrymogène et Jeu de projectile au rendez-vous

Une autre journée d’incidents au sein de cette institution d’enseignement supérieur. Près de cinq étudiants arrêtés, des jeux de projectiles sur les locaux, accrochages entre policiers et étudiants, des bombes lacrimogènes jetées sur les étudiants. Bref une débandade!

Tout est parti d’une réunion présidée ce mardi par le Directeur Général dans laquelle il a annoncé la révocation de deux autres enseignants. Il s’agit notamment des Assistants Tipati Lubanda Pierre et Mubuto wa Tchalumba dit Stromboli. Toujours dans la même réunion, soulignent nos sources, le DG aurait proféré des injures et sabottages à l’égard de ses collègues membres du comité de Gestion présents.

Ce mercredi matin, le Directeur Général convoquera une autre réunion avec les étudiants. Dans celle-ci, Léonard Bitubi présentait les diplômes vièrges et appelait les étudiants au paiement des frais d’entérinement des diplômes.

Juste après son adresse, vient le tour du Secrétaire Général Administratif. Celui-ci de son coté, dément toutes les accusations proférées contre lui par le DG dans sa réunion de mardi. Des accusations qui lui qualifiaient de voleur et détourneur de fond de l’institution.

Les deux sortent et laissent les étudiants dans la salle. De leur tour, les étudiants appellent leur porte parole qui était absent de la réunion.

De son arrivée, celui-ci sensibilise ses siens. Au cours de cette séance de sensibilisation, certains étudiants vont denoncer le climat malsain qui prévaut au sein de cette institution depuis presqu’un mois. D’autres par contre demandent que des recommandations soient formulées et adressées aux autorités académiques.

Presqu’à la fin de leurs assises, trois policiers surgissent. Ces derniers s’adressent au porte parole. Ils le demandent de calmer les étudiants. En pleine causerie avec le porte parole des étudiants, une autre cargaison des policiers attéri sur place et commence à tirer des bombes lacrimogènes sur les étudiants. C’est le début de la debandade. Sauve qui peut! Dans ces troubles, cinq étudiants sont appréhendés, ligotés et voir même torturés selon nos sources et le porte parole des étudiants reste sans trace!

Suite à tout ceci, les étudiants prennent la décision de secher pendant 3 jours. Ceci pour donner occasion aux membres du COGE de règler leurs incompréhensions.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Rédaction Kinduinfo.net

kinduinfo.net est un médias d'information en ligne de plus de 20 journalistes de la province du Maniema. De la politique en passant par le vécu quotidien, le sport, l'économie, la culture pour chuter par la santé, nous faisons de notre mieux pour que vous ayez la bonne information du Maniema profond.