Shadow

Pangi : lorsque l’administrateur trouve inopportune la révocation de deux agents de l’ISTM-Kalima

Deux agents de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales viennent d’êtres révoqués par le Conseil de l’Institut. Ceci est l’une des conclusions qui sont sorties de la réunion extraordinaire tenue à l’ISTM/Kalima depuis cela 48heures et rendues publiques ce lundi 30 avril dernier par le Secrétaire Général Académique dans un entretien avec la presse de Kalima.

C’est exactement l’Assistant BONGALA et SAKOULE MUNGWAJUE AMSINI. Jusqu’à sa révocation, le premier assurait encore les fonctions du Directeur de Cabinet du Directeur Général. L’Assistant Bongala était en même temps enseignant au sein de cette institution d’enseignement supérieur. Sakoule MUNGWAJUE AMSINI pour sa part, fut le comptable de l’ISTM/Kalima et en même temps enseignant.

Ces deux ex-agents de l’ISTM/Kalima sont poursuivis pour insubordination devant le Secrétaire Général Académique. Outre ce manquement, il est aussi reproché à l’ex-Dircab du DG, de prendre des fonctions du Directeur Général de l’institution sans en avoir la qualité.

Toutes ces informations nous ont été livrées par le Secrétaire Général Académique. Selon Déogratias KISANGA, l’Assistant BONGALA aurait été notifié par le DG absent depuis un mois comme Directeur Général intérimaire. Ceci, souligne l’Académique, contrairement au Vade mécum et les instructions officielles. Selon lui, à l’absence du DG c’est le secrétaire général académique qui assure l’intérim.

Selon la même source, l’ex comptable de son institution, est aussi reproché des sorties financières en caisse sans en aviser l’Académique. Il y aurait ensuite, des chutes dans sa caisse après contrôle.

Notez que, la remise et reprise prévue ce lundi n’a pas eu lieu. Le bourgmestre de la commune de Kalima, après avoir réquisitionné un OPJ pour assister à ladite cérémonie, l’Administrateur de Territoire de Pangi a répliqué par une autre lettre tout en qualifiant d’inopportune cette remise. René Kakenye Ndjiapanda pense que les révoqués doivent être remis dans leurs droits.

Dans sa lettre, le n°1 de Pangi donne l’exemple du Gouverneur de province qui peut se déplacer et laisse l’intérim à son ministre de l’intérieur même si le vice gouverneur est présent. Il est donc question de confiance, conclu-t-il dans sa lettre.
Wait and see disent les anglais !!!

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Rédaction Kinduinfo.net

kinduinfo.net est un médias d'information en ligne de plus de 20 journalistes de la province du Maniema. De la politique en passant par le vécu quotidien, le sport, l'économie, la culture pour chuter par la santé, nous faisons de notre mieux pour que vous ayez la bonne information du Maniema profond.