Shadow

Maniema : le professeur N’sanda BULELI juge les propos de Kokonyangi des sottises

Le professeur N’sanda BULELI député provincial élu de la circonscription électorale de Pangi a donné sa réaction ce samedi 14 avril 2018 juste après la récente sortie médiatique de Joseph KOKONYANGI ministre national de l’urbanisme et habitat, et secrétaire général adjoint de la majorité présidentielle. 

Celui-ci a lors d’un point de presse tenu avant son retour à Kinshasa, souligner que l’Assemblée provinciale du Maniema sera dissoute parce-que étant un instrument de corruption. Kokonyangi est allé plus loin jusqu’à affirmer qu’il a vu la main de Moïse KATUMBI lors de l’élection du gouverneur de la province du Maniema qui a porté Tunda KASONGO à la tête de la province.


Selon cet élu influant de pangi, la cour d’appel siège en premier et second degré pour ce qui est de contentieux électoral à l’élection du gouverneur et vice-gouverneur, le professeur N’sanda évoque à ce sujet l’article 27 de la loi électorale. Selon les dispositions de cet article,en dehors de la cour d’appel aucune autre juridiction n’est compétente pour statuer cette matière.

Au sujet des menaces de fermeture de l’Assemblée provinciale du Maniema, le professeur N’sanda qualifie des sottises et bêtises les propos de kokonyangi qui a affirmé qu’il va faire rapport au vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Henry MOVA pour que l’organe délibérant du Maniema soit dissout.

Ce député provincial estime que le vice premier ministre et ministre de l’intérieur et sécurité est un vrai professeur d’université et il connait bien la loi en la matière.

En fin le professeur N’sanda demande à Joseph kokonyangi de ne pas voir l’image de Moïse katumbi partout où il passe.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Grâce Mbambi

Correpondant Local de Presse chez Digital Congo
Co-fondateur de kinduinfo.net, Grâce est un journaliste de carrière qui travaille actuellement come correspondant de Digital Congo au Maniema. Le micro est un moyen pour lui de contribuer au développement de sa communauté.