Étiquette : Salamabila

Maniema : Un calme relatif règne dans le territoire de Kasongo après des intenses combats entre les maïmaï et les FARDC

Maniema : Un calme relatif règne dans le territoire de Kasongo après des intenses combats entre les maïmaï et les FARDC

Actualité, En Continu, Politique
Un calme relatif commence à revenir petit à petit sur l'axe Karomo-Rudika ( dans le territoire de Kasongo au sud de la province du Maniema ) après des affrontements entre les forces de l'ordre et les maïmaï ce, grâce aux interventions musclées des FARDC et l'étroite collaboration de ces dernières avec la population locale. Selon nos sources sur place, vers 14h00' de ce dimanche 19janvier, le commandant Kiwis a ordonné l'enterrement de 3 corps des miliciens et présenté dix otages dont deux pris par la population. Il a également présenté le commandant de la PNC enlevé par les malaika et d'autres civils récuperés dans la forêt lors de la mise en déroute des miliciens. Le major Kiwis demande aux populations qui se cachent encore dans la forêt de regagner leurs villages. Du

Maniema : la cité de Salamabila se vide de sa population

Actualité, Politique, Société
Le chef de Maï-Maï Malaika a envoyé mercredi dernier des lettres à la population de Salamabila (au sud de la province du Maniema), annonçant une attaque incessante des FARDC dans la cité. A cet effet, les habitants, pris de peur, ont quasiment vidé la cité. Les écoles et le marché locale ne fonctionnent depuis deux jours, a indiqué vendredi 17 janvier la société civile de Salamabila. Le président de la société civile à Salamabila, Amisi Saidi, a indiqué à Radio Okapi, que seuls quelques hommes restent visibles dans la cité. Les femmes et les enfants se seraient déplacés les uns en direction de Wamaza- Kasongo-Kindu et les autres vers le Sud-Kivu. Les commerçants eux-mêmes auraient vidé leurs boutiques. « Depuis le début des affrontements, l’autorité ne se prononce pas ; que
Salamabila : 7 civils ont été tués dont 3 élèves (bilan non officiel), plus de 200 élèves ne sont encore retrouvés et des dégâts matériels sont importants.

Salamabila : 7 civils ont été tués dont 3 élèves (bilan non officiel), plus de 200 élèves ne sont encore retrouvés et des dégâts matériels sont importants.

Actualité
Vue d'une avenue de Salamabila Centre 'Ph. Chadrack Londe Les FARDC ont repris le contrôle de la commune rurale de Salamabila en territoire de Kabambare dans la province du Maniema ce dimanche 12 janvier. Selon la société civile, 7 civils ont été tués dont 3 élèves, plus de 200 élèves ne sont encore retrouvés et des dégâts matériels sont importants. Le bourgmestre de Salamabila se réserve de confirmer ce bilan et indique que ses services sont encore sur le terrain. Des affrontements intenses ont opposé les FARDC et les Maï-Maï Malaika dans la commune de Salamabila toute la journée de Samedi 11 janvier. Les combats se sont poursuivis toute la nuit jusqu’à ce dimanche matin autour de 10 h locales. La société civile et l’autorité communale confirment que les FARDC contrôlent en c
RDC : Salamabila contrôlée par les FARDC, les miliciens en débandade

RDC : Salamabila contrôlée par les FARDC, les miliciens en débandade

Actualité, En Continu, Société
Les Forces Armées de la RDC ont repris ce dimanche 12 Janvier le contrôle total de la Commune rurale de Salamabila, une entité située au Sud de la province du Maniema dans le territoire de Kabambare. La milice s’est retirée du côté de Matchapano, son QG où les tirs sont encore entendus, apprend-t-on des sources locales. La société civile locale et le Bourgmestre de la commune rurale ont confirmé l’information sur le contrôle total de l’entité par les Forces loyalistes. Sadi Lumena, membre de cette structure citoyenne parle de perte côté assaillant et dans les rangs des Forces armées, mais également des civils. Mais le responsable n'a avancé aucun bilan. « Nous ne pouvons pas vous dire en ce moment combien de personnes ont perdu la vie; nous pensons avoir des détails pr
Maniema : le retour inquiétant de la milice malaïka

Maniema : le retour inquiétant de la milice malaïka

Actualité, Politique, Société
Depuis quelques jours la milice locale malaïka se fait de nouveau entendre dans le Sud de la province du Maniema. Kidnapping, travaux communautaires forcés, tortures... la crainte des députés provinciaux qui appellent à l’intervention du pouvoir central. Le Chef de Secteur des Bangubangu Bahemba de Kibanguka dans le territoire de Kabambare au Sud de la province du Maniema a été enlevé à Penemisenga, localité située à 45 kilomètres de Kibangula. Selon les informations fournies par des sources locales à Kinduinfo.ne, il a été conduit dans la forêt vers 17 heures du lundi 09 décembre 2019 et s'y trouve jusqu'en ce moment. Au Maniema, la milice maï-maï malaïka se fait de nouveau entendre depuis quelques jours. Fataki Miango et Kabala Malufu, respectivement vice-président de la s
Maniema : les Agents de Namoya Mining manifestent dans les rues de Kindu

Maniema : les Agents de Namoya Mining manifestent dans les rues de Kindu

Actualité, Economie, Société
Une dizaine d'agents de la Société Namoya Mining SA filiale de Banro Corporation ont marché ce jeudi dans les rues de la ville de Kindu au Maniema pour solliciter l'implication des autorités provinciales pour la reprise des activités de cette société. Leur marche de révendication a chuté au Gouvernorat provincial du Maniema, où ils ont lu et remis au Vice-gouverneur un mémorandum produits par une synergie de trois syndicats des travailleurs de cette société. Banro Corporation a suspendu les activités de 4 de ses filiales à l'Est de la RDC, notamment celle de Salamabila pour des raisons sécuritaires. Selon ces agents, la suspension des activités d'exploitation par Namoya Mining SA à Salamabila a des retombées négatives sur tous les plans dans la province du Maniema. Pour eux, Namoya Mining

Maniema : Les raisons de la suspension des activités de la société BANRO à Salamabila

Economie
La Société canadienne BANRO exploitant de l’or dans la province du Maniema, a annoncé samedi 28 septembre, la suspension de ses activités pour des raisons sécuritaire m L'entreprise aurifère accuse le chef rebelle Sheikh Assani et les miliciens Maï-Maï d'avoir « pris le contrôle de la mine et émis des menaces de mort formelles à l'encontre de tout employé de Namoya Mining SA/Banro qui se présenterait au travail. » Dans une lettre de son directeur général, Brett Richards, adressée à l’Inspection général du travail, l’entreprise informe que toutes les opérations et les contrats de tous les employés sont suspendus. A ce sujet, le Directeur général du groupe fait savoir que 4 filiales sont concernées dont : Namoya Lugushwa Kamituga Banro Mining. Il s'agit des « sérieuses et incessan
RDC : Banro suspend ses opérations à Salamabila et deux autres mines suite à l’insécurité

RDC : Banro suspend ses opérations à Salamabila et deux autres mines suite à l’insécurité

Actualité, Economie, Environnement, Politique, Société
Carrière de Mwendamboko cédé par Namoya Mining SA. Photo by Chris Milosi Le groupe Banro a décidé de suspendre les opérations de certaines de ses filiales entre autres Namoya Mining SA, Lugushwa Mining SA, Kamituga Mining SA et Banro Mining Congo SA ainsi que les contrats de travail de tous leurs employés en raison d’un cas de force majeure conformément à l’article 57 point 8 du Code du travail congolais. Banro est une société aurifère canadienne, qui exploite des mines en République démocratique du Congo. Cette nouvelle a été rendue publique dans une note d’information publiée ce 25 septembre 2019 et signée par Brett A. Richards, président et directeur de Banro corporation. Les mines touchées par cet arrêt sont situées dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema en République dém

Kindu : l’otage Sud-africain présenté au Gouverneur Auguy Musafiri

Actualité, Politique
Le sud-africain Philippe Bota, agent de la Société Namoya Mining, une filiale de Banro Corporation, de droit canadien a été relâché ce jeudi 5 septembre 2019 après 41 jours de captivité par les miliciens Malaika dirigés par le chef de guerre Cheik Assani Mitende dans le territoire de Salamabila au Sud de la province du Maniema. Il a été conduit à Kindu puis présenté au gouverneur du Maniema, Auguy Musafiri. « Je suis très satisfait de le voir parmi nous. J'avais promis qu'il allait être libéré au courant de la semaine, ma promesse vient de se concrétiser. Il est un peu fatigué, mais il est directement pris en charge par la Société Namoya Mining qui l'admet à l'hôpital », a dit Auguy Musafiri. Trois agents de Banro, dont deux Congolais et Zambabwéen, otages des miliciens

Urgent : l’otage sud africain retenu par la milice maïmaï Malaika est libre

Actualité, Brèves Informations
Philippe BOTA employé de la société BANRO Maining kidnappé depuis plusieurs jours par les maïmaï Malaika est finalement libre depuis ce jeudi 05 septembre 2019. Sa libération intervient quelques jours seulement après une mission effectuée à Salamabila par le gouverneur du Maniema et tout son gouvernement. Selon une source locale, l'otage a été remis ce jeudi entre les mains du curé de la paroisse catholique de Salamabila.
Maniema : le gouverneur Masafiri s’entretient avec les Maï-Maï Malaika à Salamabila

Maniema : le gouverneur Masafiri s’entretient avec les Maï-Maï Malaika à Salamabila

Actualité, Politique, Société
Le gouverneur du Manieme, Augustin Musafiri a présidé vendredi 30 août le premier conseil des ministres provinciaux dans la cité de Salamabila. Le gouvernement provincial, depuis jeudi dernier, est en séjour de travail dans cette entité du territoire de Kabambare, secouée par l’insécurité entretenue par les Maï-Maï Malaika. Le gouverneur de province a invité ces miliciens à la culture de la paix et du pardon afin de bâtir un Congo émergent. Accompagné de toute son équipe gouvernementale, du conseil provincial de sécurité, de quelques députés et des représentants de la société civile du Maniema, le gouverneur Augustin Musafiri séjourne dans la cité minière de Salamabila. Sur place, il a présidé vendredi le tout premier conseil des ministres provinciaux. Cette mission s’inscrit dans le

Urgent : reddition de quelques maïmaï Malaika à Salamabila

Actualité
C'est peut-être une solution à l'insécurité grandissante qui se vît depuis plusieurs mois dans la commune rurale de Salamabila en territoire de Kabambare au sud de la province du Maniema, tôt le matin de ce vendredi 30 Août 2019 quelques miliciens maïmaï Malaika portant des armes lourdes et légères ont été aperçus en plein centre de cette cité minière en direction des installations de la société BANRO. Plusieurs sources dans la région signalent que ces miliciens maïmaï optent pour la paix et veulent se rendre aux autorités à-travers la MONUSCO. Pour l'instant une ambiance inhabituelle règne à Salamabila, selon notre correspondant sur place les maïmaï et les forces de l'ordre organisent ensemble une caravane motorisée, forcément c'est pour envoyer un message pour le retour imminent de l
Maniema : Basile Olongo annonce la reddition prochaine de plusieurs groupes armés

Maniema : Basile Olongo annonce la reddition prochaine de plusieurs groupes armés

Actualité, Economie, En Continu, Politique, Société
Le Gouverneur de la province du Maniema, Auguy Musafiri et Basile Olongo Vice-Premier Ministre de l'Insécurité en République Démocratique du Congo. Photo prise à Salamabila dans le territoire de Kabambare lors de leur mission de pacification de cette zone. Photo by Chris Milosi. Lire aussi : Namoya Mining cède sa carrière de Mwendamboko pour l’exploitation artisanale de l’or Le ministre intérimaire de l’Intérieur Basile Olongo annoncé ce jeudi 15 août la reddition prochaine des groupes armés actifs dans la province du Maniema. Dans une interview exclusive à Radio Okapi, M. Olongo affirme qu’il a eu des « entretiens fructueux » avec les responsables des groupes armés encore actifs dans la province du Maniema, notamment, les groupes Maï-Maï Simba basés dans le parc de Maiko à Lubutu,
Salamabila : le deux otages étrangers toujours entre les mains de la milice

Salamabila : le deux otages étrangers toujours entre les mains de la milice

Actualité, En Continu, Politique, Société
Deux congolais parmi les 4 otages de la société Namoya ont été libérés ce mardi soir par la milice malaïka. Le deux étrangers, un Sud-Africain et un Zimbabwéen sont toujours entre les mains des assaillants. Des sources locales à Salamabila indiquent les deux otages ont été remis par le Gouverneur à la société Namoya Mining.«Nous confirmons la libération de ces deux compatriotes et attendons la libération des deux autres otages», a déclaré à l'AFP le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parle de l'armée dans la région cité par lefigaro.Le Vice-premier Ministre de l'intérieur, Basilo Olongo a conduit le dimanche dernier à Salamabila au Sud de la province du Maniema 10 personnes ayant bénéficié d'une grâce présidentielle, a appris ce mardi Kinduinfo.net des sources locales.Soupçonnées pro
Salamabila : 2 congolais travaillant pour BANRO libérés

Salamabila : 2 congolais travaillant pour BANRO libérés

Actualité, En Continu, Société
Deux Congolais travaillant pour la compagnie canadienne Banro, enlevés en même temps qu’un Sud-Africain et un Zimbabwéen, dans la province du Maniema à l’Est de la République démocratique du Congo ont été relâchés après dix-sept jours de captivité, a-t-on appris ce mardi 13 Août 2019 de sources concordantes. Les quatre employés de la société minière Banro étaient tombés dans une embuscade tendue par des hommes armés le 26 juillet, à Salamabila, dans la province du Maniema. « Le gouverneur de province a remis officiellement à la compagnie Banro deux agents congolais victimes de la prise d’otage de Maï-Maï« , a indiqué à kinduinfo un journaliste, joint au téléphone à Salamabila. « Nous confirmons la libération de ces deux compatriotes et attendons la libération des deux autres otages« , a d
Insécurité à Salamabila : le Vice-ministre de l’intérieur séjourne au Maniema

Insécurité à Salamabila : le Vice-ministre de l’intérieur séjourne au Maniema

Actualité, En Continu, Politique
Le Vice-ministre de l’intérieur est arrivé à Kindu ce vendredi provenance de Kinshasa. Basile Olongo est au Chef-lieu de la province du Maniema pout tenter de trouver solution par rapport aux otages pris par la milice maï-maï Malaïka à Salamabila dans le territoire de Kabambare. Dans un entretien avec la presse à l’aéroport national de Kindu, il indique qu’il va écouter toutes les parties pour voir comment proposer des pistes de solution durable dans la zone Sud de la province. Malgré des efforts paix entrepris récemment par le Gouvernement provincial à travers l’organisation d’un forum de paix, le Sud de la province du Maniema est confronté à une résurgence de l’insécurité depuis environ deux semaines. La situation s’est encore beaucoup compliquée avec l’enlèvement il y une semaine de
Maniema : L’Honorable Thierry Badisungu croit au rétablissement de la paix à Salamabila

Maniema : L’Honorable Thierry Badisungu croit au rétablissement de la paix à Salamabila

Actualité, Politique, Société
« Nous sommes très satisfait de la manière dont nous venons d’aborder ces discutions ; il y a de quoi à espérer par rapport à la résolution de la situation d’insécurité qui se pose dans ma circonscription électorale » a introduit Thierry Badisungu, député provincial de la circonscription de Kabambare et rapporteur de l’organe délibérant de la province du Maniema. Kinduinfo.net lui a tendu son micro alors que ce dernier sortait de la salle de réunion Saint où s’est déroulé la rencontre de résolution de conflits dans le secteur minier organisé par le Gouvernement provincial du Maniema pendant deux jours.Badisungu très réservé autour de la question du compromis trouvé reste cependant général et optimiste dans la pacification de la zone Sud de la province du Maniema. L’élu de Kabamb
Maniema : Lucha manifeste au Gouvernorat

Maniema : Lucha manifeste au Gouvernorat

Actualité, Economie, Politique, Société
Des jeunes membres du mouvement Lutte pour le Changement, LUCHA ont manifesté ce lundi devant les installations du Gouvernement provincial du Maniema.Banderoles et autres messages sur les papiers entre les mains, les manifestants scandaient des chants pour demander le rétablissement de la paix dans le Sud de la province du Maniema, à Beni et en Ituri. Ils ont été reçus par le Directeur de Cabinet du Gouverneur de province. (suite…)
Maniema : 2ème journée ville morte à Salamabila

Maniema : 2ème journée ville morte à Salamabila

Actualité, En Continu, Société
Deuxième journée ville morte ce mardi à Salamabila Namoya dans le territoire de Kabambare au sud de la province du Maniema.Cette cité minière est timide pour observer les journées ville morte décrétées par le mouvement rebelle Malaika.Ce mouvement insurrectionnel qui règne en maitre et qui sème la panique depuis près de 3 ans dans cette zone minière, demande à la société NAMOYA Manning filiale de BANRO Corporation de respecter le cahier des charges.La société BANRO qui menace de fermer ses portes à Namoya sollicite en même temps l'implication des autorités pour trouver une issue dans cette affaire.Voilà ce qui a justifié la présence la semaine dernière d'une délégation gouvernementale dans la cité de Namoya conduite par le ministre provincial des Mines aux côtés de son collègue de l'intéri
🔴 Maniema : Banro ménace de fermer sa filiale de Namoya suite à l’insécurité

🔴 Maniema : Banro ménace de fermer sa filiale de Namoya suite à l’insécurité

Actualité, Economie, En Continu, Politique
Au Maniema la Société Canadienne d'exploitation d'or menace de cesser les activités de sa filiale de Namoya Mining dans le Sud de la province du Maniema. Depuis près de trois ans, cette zone est en proie à l'insécurité causée par la milice Maï-Maï Malaïka du Seigneur de guerre Cheik Hassan Huzaifa Mitende. Lire aussi : 🔴 Maniema : ces revendications de la milice Malaïka pour rétablir la paix au Sud de la province Selon des sources proches de cette société, Banro Corporation est préoccupée par la situation sécuritaire et en appelle à la responsabilité des autorités à tout le niveau. Notre source renseigne que "les forces négatives font la loi à salamabila et ce n'est pas normal" situation qui n'arrange pas la canadienne d'exploitation d'or et ses investisseurs menacent de se retir
🔴 Maniema : ces revendications de la milice Malaïka pour rétablir la paix au Sud de la province

🔴 Maniema : ces revendications de la milice Malaïka pour rétablir la paix au Sud de la province

Actualité, Politique, Société
Depuis le 05 Juin dernier, circule dans le médias sociaux Facebook et Groupe WhatsApp de la région, un document signé le 04 Juin 2019 par le responsable de la milice Malaika, le célèbre Sheik Hassan Huzaifa Mitende. Ce document est intitulé Nos revendications socio-économiques pour rétablir la paix définitive entre la société Namoya Mining et la Communauté du Maniema Kabambare Salamabila. Ce document liste 7 revendications : Partage de la coline: que la société Namoya cède la concession artisanale qu'elle a prise pour des raisons anticonstitutionnelles : Mwendamboko, Chundu, Maikiloko, (Muvirongo); Pour la grâce présidentielle : nous déclarons nos frères emprisonnés partout dans la République Démocratique du Congo sous prétexte, dossier Mai Mai, tels sont à : A Ngenga, Goma, Bukavu, Kin
Namoya Mining finance la réhabilitation du tronçon routier Salamabila-Kasongo

Namoya Mining finance la réhabilitation du tronçon routier Salamabila-Kasongo

Actualité, Economie, Politique
La réhabilitation du tronçon routier Salamabila - Kasongo, long de 140 kilomètres, est une réponse à la mise en oeuvre des prescrits se trouvant dans le cahier de charge entre la société Namoya et la communauté locale de Salamabila, notamment en ce qui concerne la réhabilitation des infrastructures de base. Cette route est d'une importance économique très capitale pour le Chef - lieu de la province du Maniema parce que reliant Kindu à la ville de Bukavu dans la province voisine du Sud Kivu. C'est ce mardi 30 octobre 2018 comme prévu, que le Ministre provincial de l'intérieur, Dr Papy Omeonga, a lancé les travaux de réhabilitation  de cette route à la satisfaction de toute la population de Salamabila. Ces travaux dont la durée et le coût total n'ont pas été révélés à la presse, sont e
Insécurité à Salamabila : S’agit-il d’un début d’une solution durable ?

Insécurité à Salamabila : S’agit-il d’un début d’une solution durable ?

Actualité, Economie, Politique, Société
Ce dimanche 28 Octobre a été une date très décisive pour la société canadienne d'exploitation de l'or, Namoya Mining. Cette société a accepté de répondre aux désidératas des communautés locales. Au cours d'une séance des travaux de concertation s'est déroulée le même jour à Salamabila, et qui a réuni d'une part une délégation du Gouvernement Provincial avec à sa tête, le Ministre Provincial de l'Intérieur et Sécurité et d'autre part, une délégation de la société Banro, le deux parties ont convenu de la reprise des prescrits du cahier de charge, en commençant par la réhabilitation par la société Barno du tronçon routier Salamabila - Kasongo en état de délabrement très avancé. Une autre résolution prise est l'application concrète de 4 arrêtés Ministériels de Mins portant ouverture des
RDC-Maniema : 74 Maï-Maï Shetani se rendent aux FARDC

RDC-Maniema : 74 Maï-Maï Shetani se rendent aux FARDC

Actualité, Société
74 Maï-Maï Shetani, actifs dans le territoire de Kabambare (Maniema), ont été reçus lundi 22 octobre 2018 par le commandant de la 3ème région militaire, le général-major Akili Muhindo Charles, à Bukavu (Sud-Kivu). Ils font partie de la centaine d’autres miliciens du même groupe qui se sont rendus le 15 octobre à Kabambare (Maniema). Leur commandant Alfonse Ramazanidit Rambo est aussi arrivé à Bukavu. Selon le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole adjoint de la 33ème région militaire, ces miliciens seront provisoirement installés au camp de Nyamunyunyi, dans le territoire de Kabare. Ces Maï-Maï font partie de l’Alliance de la coalition nationale du peuple pour la souveraineté du Congo (CNPSC), dirigée par les Maï-Maï Yakutumba. Ce groupe, particulièrement violent, s'était illu
Sud-Kivu-Maniema : retour progressif des déplacés sur l’axe Lulimba-Salamabila

Sud-Kivu-Maniema : retour progressif des déplacés sur l’axe Lulimba-Salamabila

Actualité, Société
Environ 60% des 53 000 personnes déplacées sur l’axe Lulimba-Salamabila entre le Sud-Kivu et le Maniema ont regagné leur village. Selon la note d’informations humanitaires d’OCHA datée du 2 octobre 2018 qui cite des sources humanitaires et locales, ces mouvements de retour se font à la suite de l’accalmie qui prévaut actuellement dans ces zones. La majorité de ces personnes déplacées avait trouvé refuge dans la forêt en raison des affrontements entre l’armée congolaise et les éléments des groupes armés qui ont secoué la région de Kilembwe en territoire de Fizi du 15 au 23 septembre derniers. Selon la note d’informations d’OCHA, au vu des conditions de vie difficiles en forêt en début de la saison des pluies, les retournés ont surtout besoin des soins de santé. Or l’hôpital de Kilembw
Maniema : Le nouveau patron des Commandos promet de pacifier le Sud

Maniema : Le nouveau patron des Commandos promet de pacifier le Sud

Actualité, Société
Promu au poste de Général il y a quelques semaines, le Général entrant, Somo Kakule Evariste et son Collègue Sortant, ont été en audience avec le Gouverneur ad intérim du Maniema ce lundi 27 août 2018. Au sortir de cet entretien, ce dernier a accordé une interview à la presse locale au cours de laquelle il promet de pacifier le Sud de la province du Maniema.  Le Général Somo Kakule Évariste, nouveau Patron de la 31 ème Brigade des Commandos Unité de Réaction Rapide.  Le Sud de la province du Maniema est meurtris depuis près de deux ans par des conflits armés suite à une milice "Malaïka". C' est un terrain que le nouveau patron de la 31eme brigade des commandos unité de réaction rapide maîtrise très bien, lui même ayant conduit des troupes dans cette zone opérationnelle depuis qu
Le nouveau Président DG de Banro Corporation présenté à la communauté locale de Namoya

Le nouveau Président DG de Banro Corporation présenté à la communauté locale de Namoya

Actualité, Economie, Politique, Société
Le nouveau président directeur général de Banro Corporation, Monsieur Brett Richards, a été accueilli chaleureusement par la communauté locale de la commune de BB Salamabila dans le territoire de Kabambare au Maniema où la mine de Namoya opère. C’était lors d’un meeting public qu’a tenu le gouverneur de cette province qui s’est déplacé de Kindu avec tous les membres du conseil de sécurité provinciale pour cette fin. Nénette Bigabwa en charge de la communication de Banro nous fait le point Après avoir accueilli le gouverneur de Province du Maniema, Jérôme BIKENGE au Centre d’Information Communautaire de Namoya, la délégation bipartite Banro-Gouvernement provincial s’est dirigée dans la salle Espace Shadari à Kimbanseke. La salle pleine et sous les applaudissements du public, le gouve
Maniema : Bilan très lourd à Salamabila, au moins  30 morts dans les derniers affrontements entre militaires et miliciens

Maniema : Bilan très lourd à Salamabila, au moins 30 morts dans les derniers affrontements entre militaires et miliciens

Actualité, En Continu, Société
Selon radiookapi.net, au moins 30 personnes ont été tuées lors des affrontements entre forces armées de la RDC et les Mai-Mai du groupe Malaika survenus jeudi à Salamabila en territoire de Kabambare (Maniema). Des sources locales qui livrent cette information à Radio Okapi parlent de 18 militaires tués dans ces combats. Parmi ces décès, ces sources déplorent les décès d’un officier de l’armée et le commandant de la police locale. Du coté des miliciens, les mêmes sources font état de huit assaillants neutralisés au terme des combats. Les assaillants avaient attaqué dans l’avant midi de jeudi cette cité minière et réussi à assiéger la cité avant qu’un renfort de l’armée ne vienne les déloger au terme de violents combats. Selon le commandant des opérations dans le sud du Sud-Kivu et le
Maniema : Bikenge MUSIMBI à la recherche de la paix

Maniema : Bikenge MUSIMBI à la recherche de la paix

Actualité, Politique, Société
Le vice-gouverneur et gouverneur ai de la province du Maniema Maître Jérôme Bikenge MUSIMBI séjourne depuis le samedi 26 mai 2018 à Salamabila commune rurale située à plus de 350Km de la capitale provinciale du Maniema. Sur place à Salamabila ( théâtre des affrontements entre les FARDC et les miliciens Maïmaï ), Jérôme Bikenge et sa suite tentent de restaurer la sécurité et l'autorité de l'État après un dur affrontement signalé le week-end passé entre la coalition des Maïmaï Malaika Mukombozi et les Maimai Yakutumba d'une part et d'autre par les forces régulières. Sur place à Salamabila, on note également la présence du célèbre Kalev MUTOMB le responsable de l'agence nationale de renseignement ANR et le probable envoyé spécial de Joseph Kabila. Rien n'a encore filtré jusqu'ici, mais