Étiquette : Insécurité

Diocèse de Kasongo : environ 4.800 jeunes catholiques appelés à se désolidariser de groupes armés

Diocèse de Kasongo : environ 4.800 jeunes catholiques appelés à se désolidariser de groupes armés

Actualité, Société
Milice mai mai Malaika. Plus de 4 765 jeunes venus de 14 paroisses de Kasongo dans la province du Maniema se sont réunis pendant quatre jours dans le cadre des journées diocésaines de la jeunesse. Placées sous le thème : « Jeune, lève-toi et marche », ces assises ont traité de conséquences des mariages précoces, les violences sexuelles ainsi que de la contribution de la jeunesse à la paix. Ces jeunes sont venus du diocèse de Kasongo, comprenant les territoires de Kabambare, Kasongo et Pangi dans la province du Maniema, mais aussi le territoire de Shabunda, dans la province du Sud Kivu.  Au-delà des questions liées aux violences sexuelles, ils ont été appelés à se désolidariser des groupes armés qui sont actifs dans leurs entités respectives afin de contribuer à la pa
🔴 Maniema : Banro ménace de fermer sa filiale de Namoya suite à l’insécurité

🔴 Maniema : Banro ménace de fermer sa filiale de Namoya suite à l’insécurité

Actualité, Economie, En Continu, Politique
Au Maniema la Société Canadienne d'exploitation d'or menace de cesser les activités de sa filiale de Namoya Mining dans le Sud de la province du Maniema. Depuis près de trois ans, cette zone est en proie à l'insécurité causée par la milice Maï-Maï Malaïka du Seigneur de guerre Cheik Hassan Huzaifa Mitende. Lire aussi : 🔴 Maniema : ces revendications de la milice Malaïka pour rétablir la paix au Sud de la province Selon des sources proches de cette société, Banro Corporation est préoccupée par la situation sécuritaire et en appelle à la responsabilité des autorités à tout le niveau. Notre source renseigne que "les forces négatives font la loi à salamabila et ce n'est pas normal" situation qui n'arrange pas la canadienne d'exploitation d'or et ses investisseurs menacent de se retir
🔵 Kindu : les autorités montent au créneau pour dénoncer la justice populaire

🔵 Kindu : les autorités montent au créneau pour dénoncer la justice populaire

Actualité
À Kindu, les autorités provinciales et urbaines montent au créneau après l'assassinat fin mars en pleine journée de deux citoyens par justice populaire. Les habitants à l'origine de ces meurtres par lapidation reprochent à ces victimes d'être à l'origine de ces assassinats présumés des enfants par pendaison. Depuis le 28 mars, le Gouverneur ad intérim de la province du Maniema, intervenant sur les médias locaux appelle ses administrés à dénoncer auprès des services de sécurité tout suspect présumé kidnappeur des enfants. Face à ce phénomène de kidnapping et pendaison des enfants, Docteur Papy Omeonga rassure la population que les enquêtes sont en cours pour démanteler l'existence d'un tel réseau. Trois jours avant, le Maire adjoint de la ville de Kindu a aussi appelé la population à ces
Maniema : 6 mercenaires pour assassiner Prosper Tunda

Maniema : 6 mercenaires pour assassiner Prosper Tunda

Actualité, Politique, Société
C'est le Pasteur Jean Okoma, Mandataire de Prosper Tunda Kasongo Lukali qui le dénonce à la presse au cours d'un entretien avec les médias locaux ce Jeudi 06 décembre. Ce dernier fait savoir qu'ils ont été informés par des sources sécuritaires anonymes qu'un complot visant à attenter à la vie de Prosper Tunda serait entrain d'être préparé par des personnes hautement influentes en province. Des mercenaires seraient venus de Goma pour orcherster ce forfait. "comme ils n'ont pas réussi à enterrer notre candidat politiquement, leur plan consiste à vouloir attenter à sa vie" indique le Pasteur Jean Okoma. Il confirme qu' "une équipe de 4 mercenaires sur le 6 recrutés est déjà à Kindu. Les 4 qui ont déjà touché 3800 $ n'attendent que l'arrivée de deux autres de GOMA pour exécuter leur sale

Maniema : la société civile dénonce la recrudescence de l’insécurité à Kindu

Actualité
La société civile force vive de la province du Maniema dénonce la recrudescence de l’insécurité dans la ville de Kindu, mais aussi dans d’autres cités et territoires de la province. Elle rend compte de plusieurs cas enregistrés en l’espace d’une semaine. Selon le président de cette structure, Me Stéphane Kamundala, certains hommes en armes sont aussi impliqués dans ces cas d’insécurité. « Le samedi passé, il y a eu un militaire de l'unité commando qui a été surpris en train de voler la nuit chez un privé. Mardi, un motocycliste a été victime des coups d'un militaire de l'unité commando. La victime a perdu huit de ses dents et est en train de suivre les soins dans un hôpital. Le mercredi, un motocycliste a été tué par balles, par des bandits non identifiés. Il y a d'autres cas rap
Namoya Mining : les travaux d’exploitation suspendus depuis la dernière attaque des Maï-Maï

Namoya Mining : les travaux d’exploitation suspendus depuis la dernière attaque des Maï-Maï

Actualité, Economie, Politique
Les activités d'exploitation d'or par la Société Namoya Mining sont aux arrêts depuis la dernière incursion des miliciens armés dans la cité minière de Salamabila. Le Chef du département des relations publiques de Banro - Willy Mushagalusa -qui l'annonce à Kinduinfo.net ce jeudi 21 Juin 2018, indique que la société Namoya Mining se voit dans l'obligation d'évacuer son personnel par crainte pour leur sécurité. Cette attaque a eu un impact sur le déroulement de nos travaux, parce que nous avons été obligé d'évacuer nos travailleurs. Certains sur Bukavu et d'autres à Goma. Et puis ils sont revenus pour reprendre le travail. Pendant qu'ils revenaient, il y a eu une rumeur qu'il aurait une attaque entrain de se préparer. Comme la sécurité de nos travailleurs a toujours été une priorité, nou
Situation sécuritaire au Maniema : Les députés vont saisir le Vice Premier Ministre de l’intérieur

Situation sécuritaire au Maniema : Les députés vont saisir le Vice Premier Ministre de l’intérieur

Actualité, Politique, Société
C’est l’une des décisions prises au cours de la plénière de ce lundi 04 Juin 2018 à l’assemblée provinciale du maniema. Ceci fait suite à une motion de l’Honorable N’sanda Buleli. L’Assemblée Provinciale va saisir le vice Premier Ministre et Ministre de l’intérieur pour savoir l’issu du Conseil des Ministres présidé par le Chef de l’Etat par rapport à la situation de la gestion du Maniema. Dans sa Motion, N’sanda Buleli indique qu’il a été révelé qu’en date du 1er Juin 2018, dans la ville de KINDU en commune de Kasuku, Bloc Mission, la population aurait mis la main sur un jeune homme habitant dans une maison inachevée aux alentours de 23 heures dans laquelle on a retrouvé les effets militaires dont 250 cartouches et plus de 06 mars à feu. Selon ce dernier, ce jeune homme a dû déclarer q
Maniema : Bilan très lourd à Salamabila, au moins  30 morts dans les derniers affrontements entre militaires et miliciens

Maniema : Bilan très lourd à Salamabila, au moins 30 morts dans les derniers affrontements entre militaires et miliciens

Actualité, En Continu, Société
Selon radiookapi.net, au moins 30 personnes ont été tuées lors des affrontements entre forces armées de la RDC et les Mai-Mai du groupe Malaika survenus jeudi à Salamabila en territoire de Kabambare (Maniema). Des sources locales qui livrent cette information à Radio Okapi parlent de 18 militaires tués dans ces combats. Parmi ces décès, ces sources déplorent les décès d’un officier de l’armée et le commandant de la police locale. Du coté des miliciens, les mêmes sources font état de huit assaillants neutralisés au terme des combats. Les assaillants avaient attaqué dans l’avant midi de jeudi cette cité minière et réussi à assiéger la cité avant qu’un renfort de l’armée ne vienne les déloger au terme de violents combats. Selon le commandant des opérations dans le sud du Sud-Kivu et le
Maniema : Bikenge MUSIMBI à la recherche de la paix

Maniema : Bikenge MUSIMBI à la recherche de la paix

Actualité, Politique, Société
Le vice-gouverneur et gouverneur ai de la province du Maniema Maître Jérôme Bikenge MUSIMBI séjourne depuis le samedi 26 mai 2018 à Salamabila commune rurale située à plus de 350Km de la capitale provinciale du Maniema. Sur place à Salamabila ( théâtre des affrontements entre les FARDC et les miliciens Maïmaï ), Jérôme Bikenge et sa suite tentent de restaurer la sécurité et l'autorité de l'État après un dur affrontement signalé le week-end passé entre la coalition des Maïmaï Malaika Mukombozi et les Maimai Yakutumba d'une part et d'autre par les forces régulières. Sur place à Salamabila, on note également la présence du célèbre Kalev MUTOMB le responsable de l'agence nationale de renseignement ANR et le probable envoyé spécial de Joseph Kabila. Rien n'a encore filtré jusqu'ici, mais
Tracasseries des militaires sur le tronçon routier Lubile – Pangi

Tracasseries des militaires sur le tronçon routier Lubile – Pangi

Actualité, Société
*Territoire de Pangi/Tracasseries militaires* Les populations du tronçon routier Lubile – Pangi, chef lieu du territoire portant le même nom, dénoncent ce qu’elles qualifient de tracasseries perpétrées depuis presque deux semaines par les militaires. Elles l’ont fait savoir un entretien avec notre correspondant à Kalima ce lundi 21 mai 2018. Ces tracasseries sont aussi confirmées par leur commandant et la société civile locale. Selon nos sources ayant requis l’anonymat, ces militaires en provenance de Lubile, se retrouvent dans ce tronçon routier lorsqu’ils sont envoyés pour une mission par leur chef. De leur passage dans les différents villages, ils tracassent extraordinairement les villageois, soulignent nos sources. Ces militaires seraient entrain de demander de l’argent, la nourr
Raphaël Ngumbi « l’insécurité que je connais est liée à ma fonction de député »

Raphaël Ngumbi « l’insécurité que je connais est liée à ma fonction de député »

Actualité, Politique, Société
Visité par 4 hommes non identifiés qui ont escaladé le mur de sa clôture vers 3 heures, l’élu de la circonscription électorale de Kindu, NGUMBI Raphaël attribue sa situation d'insécurité à ses fonctions de député provincial. > À lire : Insécurité à Kindu : Le député provincial NGUMBI Raphaël victime des menaces de mort "En faisant des analyses, ce ne sont pas des bandits armés ou des voleurs. Moi je lie l'insécurité dont je connais et les promesses de mort à mes fonctions de député provincial." fait savoir Raphaël Ngumbi. Le député provincial élu de Kindu dit disposer de 5 pistes qui peuvent avoir un lien avec sa situation. "La première piste est qu'aujourd'hui, je devais faire une déclaration pour savoir où sommes nous avec les enquêtes sur la mort du cambiste , la pupulation a be
Le société civile du Maniema lance une pétition pour demander au Président Kabila d’organiser un forum de paix

Le société civile du Maniema lance une pétition pour demander au Président Kabila d’organiser un forum de paix

Actualité, En Continu, Politique, Société
C’est le Président de la Société Civile du Maniema qui l’annonce à la presse locale ce samedi. Cette pétition va consolider l’idée d’organisation d'un forum sur la paix et chercher à résoudre les problèmes internes du Maniema indique Stéphane Kamundala. Cela ne sera pas une nouveauté au pays parce que cette stratégie a été déjà organisé à Kalemie lorsqu’il y avait conflit entre pygmée et bantou. “En tenant ce forum, le Chef de l'Etat va prendre la province du Maniema en main pour la sauver de justesse” pense le Président de la Société Civile du Maniema force vive. Le Sud de la province du Maniema est déchirée par les conflits armés depuis près d’une année et demi. Alors qu’il y a un espoir de paix avec les miliciens qui déposent les âmes, vient s’ajouter les rivalités entre leaders res
Kindu : 5000 $ pour celui qui a des renseignements précis sur les auteurs d’insécurité

Kindu : 5000 $ pour celui qui a des renseignements précis sur les auteurs d’insécurité

Actualité, Politique, Société
Le Gouverneur ad intérim qui est arrivé à KINDU ce mardi en provenance de Kinshasa promet de donner 5000 $ à tout celui qui va fournir des renseignements précis sur les auteurs de d'insécurité dans la ville de KINDU. Jérôme Bikenge vient de réitérer la même annonce faite la semaine dernière par Djumaini Bin Malisawa député provincial de la circonscription électorale de Kabambare. Kindu connaît une situation d'insécurité ce dernier temps. La semaine dernière un cambiste a été tué par des hommes armés dans son domicile. A relire : Maniema : un cambiste a été tué par des hommes armés Cette situation a été dénoncée par la société civile du Maniema qui a même déclenché une journée ville morte vendredi 11 mai.
Paralysie des activités économiques à Kindu

Paralysie des activités économiques à Kindu

Actualité, Société
C'est une journée pas comme les autres ce jeudi à Kindu. Alors que dans la nuit du mercredi à ce jeudi un échangeur des monnaies a été abattu après avoir été dépouillé de tout son argent, la ville de Kindu a connu ce jour une paralysie dans ses activités économiques. Tous les bureaux de change sont restés fermés. La ville de Kindu est restée sans cambiste. Plusieurs boutiques n'ont pas non plus ouvert leurs portes. Nous ne savons pas affirmer si cette situation a un lien avec le décès de l'échangeur des monnaies abbatu dans son domicile par des hommes en arme. Il faut cependant signaler qu'une grande pluie s'est abattue sur la ville jusqu'à 10h. Un opérateur économique de la ville a fait savoir à Kinduinfo.net qu'il n'a pas voulu ouvrir sa boutique ce jeudi en solidarité av
Processus de réinsertion des maï-maï Malaika : Mise au point du Chef de Bureau de UEPN DDR Maniema

Processus de réinsertion des maï-maï Malaika : Mise au point du Chef de Bureau de UEPN DDR Maniema

Actualité, Politique, Société
Réagissant à notre publication du 06 mai 2018 (A relire, Maniema : cris d’alarme pour assister + 1300 miliciens Malaika sortis à Wamaza) dans un commentaire, le Chef de Bureau de l’UEPN-DDR (Unité d’Exécution du Programme Nationale de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion), Monsieur Jean Dieu-Donné Idumbo, a donné en commentaire des précisions à une partie des préoccupations à l’autorité locale de Secteur Bangu Bangu Wamaza en territoire de Kabambare au Sud Maniema. KIZANGILO MOUSSA PITON chef de secteur BB Wamaza lançait un cri d’alarme au gouvernement et à la MONUSCO pour une assistance, et accélération du processus ddr en faveur de ces anciens combattants. Monsieur Jean Dieu-Donné Idumbo a réagit en ce terme : ‘’Tout le monde est pour l'accélération du processus ddr. Jusque là,
Des coups de balle entendus ce matin à Salamabila

Des coups de balle entendus ce matin à Salamabila

Actualité, Société
Des coups de feu à balle réelle ont été entendus ce matin à Salamabila durant près de 30 minutes. Le Président de la Société Civile de Salamabila, Fataki Biango, ne connaît pas ce qui est à l'origine de ces coup de feu, mais indique que ces coups sont entendus du côté du Quartier Brazza vers Machapano à 5 kilomètres de Salamabila. Jusqu'à 08h, les gens étaient encore dans leur maisons. La circulation reprenait ainsi timidement vers 09h. Des sources proches de l'armée à Kasongo  n'ont pas encore confirmé cette nouvelle. Le Sud de la province du Maniema meurtris par l'insécurité causée par la milice maï maï Malika depuis plus d'une année. L'espoir de paix a repris depuis que certains  milices ont decidé de déposer les armes. 60 miliciens ont déposé les armes la semaine dernièr
Maniema : 4 personnes tuées à Salamabila, les FARDC indexées

Maniema : 4 personnes tuées à Salamabila, les FARDC indexées

Actualité, Société
Quatre personnes, dont une femme et un enfant, ont été tués lundi 2 avril à Salamabila, dans le territoire de Kabambare, province du Maniema. Ce sont des militaires loyalistes basés dans ce centre d’exploitation minière qui sont pointés, par la société civile de Salamabila, comme auteurs de ce drame. «A Salamabila, la situation sécuritaire est précaire. Il y a eu des cas de meurtre où quatre personnes ont été tuées. Les militaires qui,  parfois, après avoir pris un peu d’alcool, agacent trop la population jusqu’à tuer la paisible population sans aucun motif valable. Certains militaires ivres sont allés agresser les civils jusqu’à tuer un vieux chez lui. Ils ont enfermé au cachot du camp militaire, un autre monsieur. Quand sa femme est allée lui rendre visite, on a tiré à bout portant su
Maniema : Banro a repris ses activités à Namoya

Maniema : Banro a repris ses activités à Namoya

Actualité, Economie
À Namoya dans le territoire de Kabambare, la société d'exploitation d'or a repris ses activités. Selon des sources proches de cette société au Maniema, la reprise est intervenue le 15 Janvier 2018 après plus de 6-7 mois de suspension. Pour de raisons d’insécurité dans le territoire de Kabambare (Maniema), la société minière Banro avait suspendu toutes ses activités autour de la mine d’or de Namoya. Dans un communiqué officiel, cette société canadienne affirmait ainsi avoir évacué son personnel y compris les équipements miniers et observait l’évolution de la situation. [give_form id="974"]
Maniema : Insécurité au sud de la province du Maniema KABILA demande aux miliciens de déposer les armes.

Maniema : Insécurité au sud de la province du Maniema KABILA demande aux miliciens de déposer les armes.

Actualité, Politique, Société
Le vice-gouverneur et gouverneur de la province du Maniema ai est le porteur d'un message du président de la république démocratique du Congo JOSEPH KABILA adressé à l'ensemble de la population du Maniema lors de la conférence des gouverneurs tenue récemment dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Au-cours d'un entretien avec la presse locale à l'aéroport de Kindu juste après sa participation à la récente conférence des gouverneurs, Maître MUSIMBI BIKENGE GÉRÔME vice gouverneur et gouverneur ai de la province du Maniema a fait attendre à la presse locale que le président de la république a demandé à tous les miliciens qui opèrent au sud de la province du Maniema de déposer les armes sans condition. Les revendications de ces miliciens ont un nouveau sens, pourquoi demander à BANRO Maining l
Maniema : Le coordonateur de la jeunesse Katumbiste sous menace de mort 

Maniema : Le coordonateur de la jeunesse Katumbiste sous menace de mort 

Actualité, Politique
Le coordonateur de la jeunesse du Maniema pour le soutien aux initiatives de Moïse KATUMBI traverse un dur moment depuis quelques jours.  Dans un communiqué de presse publié ce samedi à Kindu, la jeunesse Katumbiste du Maniema dénonce l'insécurité dont son coordonateur provincial est victime . Ce-ci est caractérisé par des tentatives répétées d'enlèvement, des menaces à travers les appels inconnus poursuit le communiqué.  La JMMK invite à cet effet, les organisations gouvernementale et non gouvernementales, les organismes nationaux et internationaux et la MONUSCO d'être à l'écoute de ses revendications , et d'apporter leur assistance en fin de mettre en place les enjeux de la démocratie.  Gustave BAKUKA Banidolwa 
Maniema : Un élément de l’armée nationale perturbe l’opération d’indentification des électeurs dans le village  TCHELU, en territoire de Pangi. 

Maniema : Un élément de l’armée nationale perturbe l’opération d’indentification des électeurs dans le village  TCHELU, en territoire de Pangi. 

Actualité, Politique, Société
Le capitaine Kizito, parce que c'est de lui qu'il s'agit sème  la terreur depuis un certain temps dans cette partie du territoire national. Avec ses adeptes, ils tirent non seulement en l'air pour faire peur  à toute population qui résiste à leurs ordres, mais aussi et surtout ils sont à la base de plusieurs arrestations arbitraires, précise un habitant de TCHELU joint par Kindu-info.  Ce-ci a comme conséquence logique , le déplacement massif de la population locale vers la brousse pendant que l'opération d'indentification des électeurs est en cours dans cette partie du Maniema, affirme le chef du groupement NANGI, KIBONGE Musafiri.  Celui-ci craint que, son entité risque de ne pas attendre le nombre attendu des électeurs enrôlés. Chose qui aura des répercussions l