Maniema : le Conseil de l’ordre du barreau de Kindu plaide au Gouverneur pour l’abandon des poursuites contre Stephane Kamundala

Maniema : le Conseil de l’ordre du barreau de Kindu plaide au Gouverneur pour l’abandon des poursuites contre Stephane Kamundala

Une délégation du conseil de l’ordre des avocats du barreau de Kindu s’est entretenue ce lundi avec le Chef de l’Exécutif provincial au sujet de l’affaire en justice contre Maître Stéphane Kamundala.

Composée du bâtonnier Octave Kabeya et autres membres du conseil de l’ordre du barreau de Kindu, la délégation est venue plaidé au Gouverneur d’abandonner les poursuites contre leur confrère et en contrepartie, le conseil de l’ordre va tenir à l’œil Stéphane Kamundala.

Selon Octave Kabeya, après échange, le Gouverneur les a promis de leur fixer sur sa position après échange avec son cabinet. Une réaction qui réjouit le Bâtonnier Octave Kabeya qui promet de donner une ligne de conduite à suivre par son Confrère avocat.

Le parquet reproche à Stephane Kamundala trois griefs parmi lesquels, l’outrage, la propagande subversive ainsi que la diffamation ou imputation dommageable.

Pour rappel, dans une sortie médiatique mi-avril, Stéphane Kamundala qui se dit président d’une autre aile de la Société Civile du Maniema, avait dans ses déclarations, non seulement accusé le Gouverneur d’avoir détourné l’assistance du Gouvernement central aux sinistrés de l’inondation du fleuve congo, mais aussi tenu des propos outrageant envers l’autorité provinciale, son Gouvernement ainsi que la commission mise en place à cet effet.

Facebook Comments
Maniema : Ce que la Justice reproche à Stéphane Kamundala dans l’affaire qui l’oppose à Auguy Musafiri

Maniema : Ce que la Justice reproche à Stéphane Kamundala dans l’affaire qui l’oppose à Auguy Musafiri

Auguy Musafiri Nkola Myoma, gouverneur du Maniema, a porté plainte au Tribunal de Paix de Kindu contre Maître Stéphane Kamundala, président d’une aile de la Société civile du Maniema [Ndlr : l’autre aile de cette structure est présidée par John Masimango]. Le parquet retient contre Stéphane Kamundala trois griefs parmi lesquels l’outrage, la propagande subversive ainsi que la diffamation ou imputation dommageable.

Il s’agit de la plainte déposée le 16 avril et qui a été introduite avec de nouveaux éléments le samedi 25 avril 2020, apprend Kinduinfo.net des sources judiciaires.

Selon une source proche du gouvernorat, Auguy Musafiri a saisi la justice pour contraindre Stéphane Kamundala à apporter des éléments de preuve sur les allégations de détournement dont il accuse le chef de l’Exécutif provincial.

Dans une sortie médiatique mi-avril, Stéphane Kamundala avait, dans ses déclarations, non seulement accusé le gouverneur d’avoir détourné l’assistance du Gouvernement central aux sinistrés de l’inondation des eaux du fleuve Congo, mais aussi tenu des propos jugés outrageants à l’endroit du numéro 1 de la province, de son gouvernement ainsi que de la commission mise en place à cet effet.

Au cours d’une émission, Kamundala disait avoir disposé des preuves qui étayent ses propos.

Il avait accusé le Gouverneur Musafiri d’avoir distribué à plus de 500 sinistrés 600 milles CDF chacun. Selon lui, le Gouvernement central aurait envoyé des tôles, clous, driers et chevrons pour permettre aux sinistrés et reconstruire leurs maisons.

Facebook Comments
Maniema : le gouverneur porte plainte contre le président de la société civile pour diffamation

Maniema : le gouverneur porte plainte contre le président de la société civile pour diffamation

Le coordonnateur provincial de la société civile forces vives du Maniema Me Stéphane Kamundala est depuis ce jeudi 23 04 2020 sous mandat d’amener.

Selon les informations à notre possession, ce mandat émis par le procureur près la cour d’appel de Kindu fait suite à une plainte déposée par le Gouverneur de province Musafiri NKOLA Mioma Augy qui accuse le président de la société civile Stéphane Kamundala de diffamation contre l’autorité lors d’une dénonciation sur un probable détournement des fonds alloués aux sinistrés des inondations dans la ville de KINDU.

Contacté le secrétaire exécutif national de la société civile forces vives en RDC parle d’un combat engagé par le Gouverneur du Maniema contre la société civile forces vives.

Au téléphone de la rédaction de kinduinfo, Liévin LABU demande à Auguy MUSAFIRI d’arrêter ses menaces qui selon lui cachent sa mauvaise gouvernance.

Facebook Comments
L’association sportive Maniema union de Kindu et la coupe du Congo, c’est une histoire d’amour…

L’association sportive Maniema union de Kindu et la coupe du Congo, c’est une histoire d’amour…

Quinze ans passés, jour pour jour l’AS Maniema union faisait sa première sortie nationale en dehors de Kambelembele, c’était à Bukavu au sud Kivu au temple la Concorde de Kadutu lors des préliminaires de la coupe du Congo saison 2006-2007 face aux corbeaux d’olympique Club Bukavu Dawa.
Le match s’est soldé par la victoire des unionistes 1but à zéro, but marqué sur penalty par la légende Cirongozi Birindwa peu avant la pause.

Rappelons que cette saison là Maniema union a soulevé son tout premier trophée national avec une génération de Joyça, Odja Mayele, le défenseur et capitaine John Birindwa Cirongozi et bien d’autres. Les hommes passent mais l’institution reste dit-on, Maniema union a encore renflé deux autres titre de la catégorie environ 10 ans après.

Cette génération restera à jamais dans les mémoires de tous les maniemaiens qui ont marché nus ce jour là pour célébrer cette première coupe du Congo qu’ils ont gagné pour eux devant Lupopo.

Facebook Comments

L’AS Maniema union de Kindu envoie ses athlètes en vacances à cause du Corona virus

L’AS Maniema union de Kindu envoie ses athlètes en vacances à cause du Corona virus

Le comité sportif du team vert et noir de Kindu a accordé un congé technique à tous ses athlètes en date d’aujourd’hui à cause du Corona Virus, Vu la suspension pour une durée indéterminée du championnat national Vodacom Ligue 1, Maniema union envoie ses joueurs en vacances dans leurs familles en attendant le programme et la décision finale de la FECOFA et de la Linafoot pour en savoir la suite.

Rappelons qu’un programme a été mis en place pour permettre aux joueurs de s’entraîner individuellement afin de maintenir leurs formes.

Les Kambelembeles occupent actuellement la troisième place au classement provisoire de la Linafoot Vodacom Ligue 1 avec 46 points en 21 matchs joués derrière l’AS Vita Club de Kinshasa qui compte 48 points en 23 journées et TP Mazembe de Lubumbashi, leader avec 53 points en 20 sorties.

Facebook Comments

Inondation du fleuve congo : une délégation du Gouvernement central à Kindu pour évaluer les dégâts.

La délégation de 30 personnes, avec à sa tête les Ministres des affaires humanitaires, Steve Mbikayi connaît aussi la présence de la Ministre des affaire sociales et du Vice-ministre de la santé. La délégation est arrivée à Kindu ce mardi vers 20 h 30 à bord d’un vol spécial de Congo Airways qui les attend sur le tarmac de l’aéroport national de Kindu.

Au pied de l’avion, l’équipe nationale a été accueillie par le Ministre de la santé et celui du budget.

Le Ministre national des affaires humanitaires a fait savoir que sa délégation est à Kindu pour évaluer les dégâts de l’inondation et voir les problèmes liés aux déplacés internes.

« Vous savez qu’il y a eu des compatriotes qui ont été victimes des inondations ici à Kindu, donc Maniema en général. Il y a aussi beaucoup de déplacés internes qui sont ici. En tant ministre des actions humanitaires, je conduis une délégation pour pouvoir évaluer les dégâts, voir comment intervenir et réinsérer plus tard ces gens qui sont victimes des inondations et voir comment on pourra assister à l’avenir les déplacés internes. » a indiqué Steve Mbikayi.

Après Kindu, la délégation est attendue à Kalemie (Tangayika) ensuite à Uvira et Bukavu ( Sud-Kivu) et la mission va se clôturer à Goma (Nord-Kivu).

Au cours d’une sortie médiatique dimanche dernier, la société civile du Maniema s’est opposée, par crainte du Coronavirus, à une envoie à Kindu d’une délégation en provenance de Kinshasa.

« Nous estimons que Kindu est bien représenté, car nous avons un gouvernement, une Assemblée provinciale ainsi que la société civile. Nous ne voyons pas bien qu’à Kinshasa où se vit la covid-19 qu’on puisse nous importer cette maladie dans la ville de Kindu et en province. Voilà Pour quoi cette nouvelle a provoqué une panique dans la ville… », avait déclaré Me. John Masimango, président de cette structure citoyenne au Maniema.

Facebook Comments
Annulation d’un vol spécial humanitaire à Kindu, cet arbre qui cache une forêt

Annulation d’un vol spécial humanitaire à Kindu, cet arbre qui cache une forêt

Un vol humanitaire avec à son bord une délégation des élus du Maniema, les dignitaires de la province et les délégués du Ministère national des affaires humanitaires affrété par le gouvernement congolais devriez atterrir à l’aéroport national de Kindu la journée de ce Dimanche 19 Avril 2020.

La mission principale de cette délégation au chef lieu de la province du Maniema était d’assister à la remise officielle de l’assistance du gouvernement central aux victimes d’une inondation causée par la montée des eaux du fleuve Congo à Kindu.

D’une source proche de la présidence de la république kinduinfo.net apprend que cette délégation a reçu même la bénédiction de Félix Antoine Tshisekedi ( président de la république ) pour effectuer le déplacement de Kindu nonobstant la mesure interdisant les vols domestiques sur toute l’étendu du territoire national en cette période ou le pays fait face à la pandémie du COVID-19.

Alors que tout était fin prêt pour le décollage de l’appareil de la compagnie Congo Airways à l’aéroport international de Ndjili, un ordre surgira de nul part pour demander au service de migration d’annuler ce vol, malgré son caractère « humanitaire ».

Pour essayer de comprendre le dessous de la carte, la rédaction de kinduinfo.net a contacté plusieurs sources concordantes.

Ici bas, nous essayons d’apporter une lumière à ce dossier.

L’arbre qui cache une forêt

Il est 11h locale à l’aéroport international de Ndili, les passagers de ce vol, moins de 20, étaient déjà tous testés négatifs au Covid-19 y compris le célébré élu de la ville de Kindu Augustin Matata censé conduire cette délégation.

Voulant prendre place à bord de l’appareil, le service de migration de cet aéroport reçoit un appel téléphonique des autorités locales de la province pour demander l’annulation de ce vol sous prétexte d’un risque probable de contamination du Corona virus affirme une source à l’aéroport national de Ndjili.

Cet ordre s’applique mutatis mutandis à tous les passagers prévus pour ce vol, insiste l’homme au téléphone.

D’autre part un passager de ce vol présent à l’aéroport qui s’est confié à notre rédaction affirme que la motivation de cette décision est d’ordre politique et non sanitaire car selon lui, les autorités locales auraient reçues l’ordre d’un responsable d’un parti politique au niveau nation pour annuler ce vol car le leadership de la province revient à cet homme politique qui du reste n’était prévu pour cette mission. Permettre une autre personne de s’afficher avec cette assistance du gouvernement national constituerait un coup fatal pour lui.

Aussi ajoute notre source, la majorité de cette délégation était constituée par les figures qui constituent un contrepoids du pouvoir actuel au niveau de la province du Maniema.

Facebook Comments
Inondations du fleuve : le Gouverneur Musafiri crée une commission pour la gestion de l’assistance du gouvernement central

Inondations du fleuve : le Gouverneur Musafiri crée une commission pour la gestion de l’assistance du gouvernement central

Le Gouverneur Auguy Musafiri a mis en place une commission devant s’occuper de la distribution des fonds, assistance du Gouvernement central, destinés aux sinistrés des inondations des eaux du fleuve Congo dans la province du Maniema.

La commission est constituée de la Société Civile, les services de sécurité, notamment l’ANR, la DGM et la Police, les services techniques la province, le Ministère ayant dans ses attributions les affaires sociales et humanitaires ainsi que d’autres services membres.

D’après Auguy Musafiri, la commission est mise en place pour une gestion inclusive, rationnelle et transparente de l’assistance du gouvernement central aux sinistrés.

« Pour éviter des suspicions, nous avons jugé bon de mettre en place une commission, pour qu’elle puisse étudier ce que nous pouvons faire afin que les victimes des inondations puissent bénéficier de peu que le Gouvernement Central a mis à leur disposition. » s’est exprimé Auguy Musafiri.

Le Gouverneur du Maniema a confirmé que le Gouvernement Central a décaissé les fonds, plus de 308 millions de CDF pour assister des victimes des inondations.

« Au lieu d’acheter des tôles ou encore d’autres articles, nous préférons donner du cash aux bénéficiaires. Ces sont eux même qui vont décider s’ils peuvent acheter de tôles ou pas. Cela va également nous permettre que nos équipes ne puissent pas par exemple hausser les prix des articles et détourner l’argent. Les sinistrés doivent bénéficier de l’assistance de leur Gouvernement central » confie Auguy Musafiri.

La Société Civile du Maniema s’oppose à l’envoie d’une équipe de Kinshasa pour la gestion de l’assistance du Gouvernement central par crainte du Coronavirus estimant que le Maniema dispose des institutions qui peuvent bien le faire.
Quatres territoires et la ville de Kindu sont touchés par la montée des eaux du fleuve Congo au Maniema. Selon les données fournies par la station limnimétrique de la Régie des Voies Fluviales, le Niveau des eaux du fleuve a atteint 6,75 mètres sur l’échelle d’étiage.

Des données officielles fournies par les services provinciaux attitrés fin mars dernier, au-delà de 538 maisons ont été détruites par ces inondations. La ville de Kindu vient en première position avec plus 231 maisons écroulées, suivies des territoires de Punia 89, Kasongo 78, Kailo 72 et Kibombo 68.

Selon une source auprès de la Ddivision provinciale des affaires sociales et humanitaires, ce bilan va s’alourdir, car depuis que la station linimétrique a indiqué une montée de plus de 50 centimètres que la dernière fois, d’autres maisons jusqu’à fin mars épargnées ont été également touchées.

Facebook Comments
Maniema : 10 000 ménages victimes d’inondations

Maniema : 10 000 ménages victimes d’inondations

Au moins dix mille ménages sont victimes de la crue du fleuve Congo à travers plusieurs villages de la province du Maniema et dans la ville de Kindu. Selon les sources techniques de la province, l’eau du fleuve aurait débordé de 6,7 mètres. A cet effet, le gouverneur de province, Musafiri Nkola Mioma Augy, a déclaré samedi 18 avril l’inondation au Maniema.

« Chers compatriotes, mesdames et messieurs, depuis quelques semaines, nous avons assisté à la montée des eaux du fleuve Congo. Les données nous fournies par les services techniques, après lecture de l’échelle d’étiage qui est passé aujourd’hui à 6,75 mètres (…) De ce fait, nous déclarons l’inondation dans la province du Maniema », a déclaré le gouverneur Musafiri.

Il a par ailleurs demandé à tous les chefs d’entités et responsables des services spécialisés à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la protection des personnes et de leurs biens.

La plupart des victimes de ces inondations vivent actuellement dans des familles d’accueil et d’autres passent encore nuit à la belle étoile.

Facebook Comments
Maniema : 10 000 ménages victimes d’inondations

Maniema – Coronavirus: la société civile ne souhaite pas l’arrivée d’une délégation de Kinshasa pour distribuer l’assistance aux sinistrés des inondations

La Société civile du Maniema s’oppose à l’envoie au Maniema d’une délégation en provenance de Kinshasa pour la distribution d’une éventuelle assistance aux sinistrés des inondations des eaux du fleuve Congo.

Au cours d’une sortie médiatique ce dimanche, John Masimango, président de cette structure citoyenne a fait savoir qu’au Maniema, il y a des gens qui peuvent s’en occuper localement.

« Nous estimons que Kindu est bien représenté, car nous avons un gouvernement, une assemblée provinciale ainsi que la société civile. Nous ne voyons pas bien qu’à KINSHASA où se vit la covid-19 qu’on puisse nous importer cette maladie dans la ville de Kindu et en province. Voilà Pour quoi cette nouvelle a provoqué une panique dans la ville… »

Et d’ajouter « La ville province de Kinshasa est en confinement. Quoi de plus normal nous amener plus de 90 personnes de Kinshasa à Kindu serait importer cette maladie dans notre province. Voilà pourquoi, nous la population, nous nous sommes énergiquement imposé pour que cet avion ne puisse pas atterrir à Kindu. » fait savoir t-il.

Selon ce dernier, l’aéronef en provenance de Kinshasa devait amener à Kindu une délégation d’environ 90 personnes, constituée d’un groupe des parlementaires du Maniema, le Secrétaire Général aux affaires humanitaires et d’autres. La délégation devait venir superviser la distribution de l’assistance du Gouvernement central aux sinistrés des inondations des eaux du fleuve Congo.

Facebook Comments
Maniema : 10 000 ménages victimes d’inondations

Maniema : 4 territoires touchés par les inondations, le Gouverneur appelle ses services à la protection des personnes et de leurs biens

Au Maniema, quatre territoires et la ville de Kindu sont touchés par des inondations des eaux du fleuve Congo. Il s’agit des territoires de Kibombo, Kasongo, Kailo et Punia dont des villages sont installés le long du fleuve. Face à situation, le Gouverneur de province a déclaré l’inondation du fleuve et appelle à l’intervention des humanitaires au cours d’un message radio rendu public ce samedi à Kindu.

« Chers compatriotes, Mesdames et Messieurs, depuis quelques semaines nous avons assisté à la montée des eaux du fleuve Congo. Les données nous fournies par les services techniques après lecture de l’échelle d’étiage qui est passée aujourd’hui à 6,75 mètres. De ce fait, nous déclarons l’inondations du fleuve Congo dans la province du Maniema. Je demande à tous les Chefs d’entité et responsables des services spécialisés de prendre des précautions nécessaires pour la protection des personnes et de leurs biens. »

Dans un entretien avec presse locale, le Gouverneur de la province du Maniema a fait appel à une assistance humanitaire afin d’aider la province en venant au secours des sinistrés.

« Le Gouvernement central va décaisser de fonds nécessaires pour venir au secours des victimes dont nombreuses sont restées sans abri. Nous appelons d’autres humanitaires à se joindre aux efforts du Gouvernement provincial et national afin de soulager tant soit peu les douleurs de cette population. » fait savoir-t-il.

Selon des données officielles fournies par les services provinciaux attitrés fin mars dernier, au-delà de 538 maisons ont été détruites par ces inondations. La ville de Kindu vient en première position avec plus 231 maisons écroulées, suivies des territoires de Punia 89, Kasongo 78, Kailo 72 et Kibombo 68. Selon une source auprès de la Division Provinciale des affaires sociales et humanitaires, ce bilan va s’alourdir, car depuis que la station limnimétrique a indiqué une montée de plus de 50 centimètres que la dernière fois, d’autres maisons jusqu’à fin mars épargnées ont été également touchées.

Facebook Comments
Inondation du fleuve Congo : Moïse Katumbi exprime sa compassion aux sinistrés

Inondation du fleuve Congo : Moïse Katumbi exprime sa compassion aux sinistrés

Le président du parti politique Ensemble pour la République, Moise Katumbi Chapwe vient de lancer un message de compassion à la population des territoires de la province du Maniema frappée par les inondations des eaux du fleuve congo.

Avant de disponibiliser la vidéo du message de Moïse Katumbi, Stephane Djemba Djamba qui est le porteur de ce message à la population du Maniema a indiqué au cours d’un point de presse animée à Kindu que le leader de l’opposition congolaise ne va manquer d’apporter son assistance aux victimes, mais reste encore bloqué en ce moment par les mesures de confinement prises par les autorités pour lutter contre le coronavirus.

Dans son message, vidéo, Moïse Katumbi se dit consternés par la catastrophe naturelle qui frappe cette population. Il a demandé au Gouvernement « d’agir vite et efficacement en apportant de l’aide aux sinistrés ».

Katumbi rappelle qu’il s’agit là des effets liés au changement climatique dans le monde.

« C’est une situation qui peut arriver sur tout le monde. Cela est dû au changement climatique. Toutes ces catastrophes sont dues à la déforestation. Nous devons interdire cette pratique. Cette situation est présente dans toutes les provinces, même au Tanganyika, vous avez vous-même été témoin de la souffrance de la population à Kindu, dans le Haut-lomani, à Mulongo, à Malemba, Kinkonja et dans le Haut-katanga où je vis. »

Alors que la RDC bénéficie d’un allégement de la dette extérieure, Moise Katumbi appelle le gouvernement à canaliser ces ressources pour développer le pays et aider la population touchée par le Covid_19 et les inondations.

Moise Katumbi dans sa conclusion a appelé l’ensemble de la population à respecter les mesures recommandées par les médecins pour se protéger contre COVID-19.

Facebook Comments
Maniema : « La mesure de la gratuité de l’eau ne concerne pas le Maniema » selon le Directeur de la Régideso

Maniema : « La mesure de la gratuité de l’eau ne concerne pas le Maniema » selon le Directeur de la Régideso

Au Maniema, la mesure de la gratuité de l’eau ne sera pas d’application, car elle ne concerne que la ville province de Kinshasa. Le Directeur Provincial de la Régie de Distribution des eaux qui l’annonce au cours d’une émission à la radio KFM indique que les instructions venues de la Direction Générale de sa société sont claires à ce sujet.

« Au cours d’une réunion du 30 mars, les responsables de la Snel et Régideso ainsi que le Ministre national de l’énergie et ressources hydrauliques ont indiqué que la mesure ne concerne que Kinshasa pour le moment, tandis que toutes les provinces ne sont pas concernées par cette mesure… À ceci, s’ajoute une instruction de notre Direction Générale qui martèle que toutes les directions provinciales vont continuer à fonctionner normalement » indique Pascal Bokanga.

Selon le Directeur Provincial de la Régideso ceci implique que la Régideso Maniema va continuer à fournir de l’eau à ses abonnés en contrepartie des paiements de leurs factures.

« Je suis en train de le confirmer. Il n’y a pas que le Maniema, toutes les directions provinciales de la Régideso vont continuer à travailler comme d’habitude. Nous allons continuer à émettre des factures pour que les abonnés paient. Comprenez que lorsqu’il y a eu émission des factures et qu’il n’y a pas le paiement, nous serons obligés d’interrompre la fourniture en eau aux abonnés insolvables. » prévient-il.

Refuser de payer les factures de consommation de l’eau, c’est mettre la Régideso à genoux

Dans le contexte des fournitures intempestives de l’électricité dans la ville de Kindu, si les factures ne sont pas honorées, la Regideso va avoir du mal à faire tourné ses machines pour pomper de l’eau jusqu’aux habitations.

« Nous avons des problèmes de carburants. Ça veut dire que si les abonnés ne paient pas leurs factures telles que prévu, nous seront bloqués parce que nous n’aurons pas le carburant. Nous sommes dans une zone où la Snel connaît des pannes récurrentes, si la Snel n’est pas là, nous seront obligés de brûler le carburant pour faire fonctionner nos machines et donner de l’eau potable à la population. Donc si les abonnés ne paient pas nous seront dans l’incapacité de leur fournir de l’eau » insiste Pascal Bokanga.

C’est pourquoi ce dernier appelle la population à payer sans hésitation ses factures de consommation.

« Je recommande à tout abonné de la Régideso de payer sans hésitation des factures émises, et même les arriérés. Cela va nous permettre de disposer des moyens pour fournir suffisamment de l’eau en cette période de pandémie de coronavirus » indique le Directeur de la Regideso.

Facebook Comments
Maniema : la SNEL accorde deux mois de gratuité de l’électricité à ses abonnés

Maniema : la SNEL accorde deux mois de gratuité de l’électricité à ses abonnés

Le directeur régional de la Société nationale d’électricité (SNEL) Sud-Kivu et Maniema, Deo Mashali, a annoncé l’application de la gratuité de la consommation de l’électricité, comme voulu par le gouvernement, dans sa juridiction.

Des ménages, hôpitaux, écoles, universités et instituts supérieurs, petites et moyennes entreprises comme les bars, les discothèques, les restaurants et les églises au Sud-Kivu et Maniema vont bénéficier de la mesure pour les mois d’avril et Mai. Pour la SNEL, les abonnés qui ne sont pas concernés sont ceux alimentés à basse tension notamment les boulangeries, les moulins, les hôtels, les boutiques et les entreprises de soudure.

Les abonnés sur la ligne « moyenne tension » et qui ont leurs cabinets privés ne vont pas bénéficier de cette gratuité.

Les abonnés à système de prepaiement comme ceux de Kamanyola sont également concernés.

 » La SNEL n’a pas oublié les abonnés qui sont dans le système Cash power actuellement, pour ces abonnés, comme ils avaient déjà payé en avance leur consommation, du mois de mars passé, la SNEL leur offre deux mois de consommation gratuite pour avril et mai 2020″, a dit Déo Mashali.

Dans son communiqué daté du 03 avril 2020, la SNEL avait annoncé avoir mis en place des mesures d’accompagnement de la décision gouvernementale prise dans le cadre de la riposte contre COVID19, consistant à ne pas fracturer la consommation de l’énergie électrique pendant deux mois.

Avec Actualite.cd

Facebook Comments
Kasongo : 7 présumés auteurs du braquage de la soficom aux arrêts

Kasongo : 7 présumés auteurs du braquage de la soficom aux arrêts

Sept auteurs présumés du bracage à l’agence Soficom de Kasongo ont été présentés ce lundi au Gouverneur du Maniema par le Ministre Provincial de l’intérieur et sécurité.

Parmi le sept présumés braqueurs figurent deux civiles et cinq policiers. Ils avaient cambriolé les installations de l’agence de messagerie financière Soficom, abattu un policier et un agent de sécurité par arme avant d’emporter une importante somme d’argent. Ils ont été appréhendés par le service de sécurité à l’issue des renseignements fiables recueillis par une équipe spéciale d’enquêteur dépêché sur place par le Gouverneur Auguy Musafiri, a fait savoir Sherry Kimbwasa Ministre provincial de l’intérieur et sécurité.

Avant de remettre ces présumés criminels entre les mains de la justice militaire, le Gouverneur Auguy Musafiri Nkola a indiqué que s’ils sont reconnus coupables et condamnés, ils seront transférés le moment venus dans des prisons haute sécurité en dehors de la province.

Début avril deux personnes sont mortes tuées par balles lors du braquage de l’agence de messagerie financière Soficom. Plus de 49 milles dollars usd étaient emportés lors de ce braquage armé. Kasongo est une commune rurale située à 250 kilomètres de Kindu au Sud de la province du Maniema.

Facebook Comments
Maniema : Plus 10 tonnes de médicaments, don de Me. Bernard Takaishe Ngumbi

Maniema : Plus 10 tonnes de médicaments, don de Me. Bernard Takaishe Ngumbi

Un lot important des médicaments constitué des plusieurs cartons sérums ranger lactate a été remis au Gouvernement Provincial ce jeudi par les Membres de la Fédération de l’UDPS Maniema.

Il s’agit de plus de 10 tonnes des médicaments envoyés par Bernard Takaishe Ngumbi, vice-ministre de la Justice en RDC et membre de l’UDPS.

Selon Alfani Idrissa Mangala, Président Fédéral de l’UDPS Kindu qui a acheminé cette donation au Gouvernorat, le bienfaiteur a envoyé ces médicaments au Maniema dans le souci de matérialiser la vision du Chef de l’Etat, celle de prioriser la population suivant le slogan de son parti « le peuple d’abord ». Selon ce dernier, l’idée est aussi de respecter la promesse du Chef de l’Etat, celle de s’entourer des personnes qui sont au service de la population et non des profiteurs.

Après avoir reçu symboliquement deux basters de sérum entre les mains du président rural de l’UDPS, le Gouverneur de la province du Maniema a exprimé sa gratitude envers le donateur. Auguy Musafiri Nkola a promis que toutes les 18 zones de santé de la province Maniema vont bénéficier de cet appui. Il a appelé tous les ressortissants du Maniema à emboîter les pas de Maître Bernard Takaishe Ngumbi.

Facebook Comments

Urgent-Kindu : naufrage sur le fleuve Congo

10 personnes disparues et plusieurs biens matériels emportés, c’est le bilan provisoire d’un naufrage survenu il y’a quelques instants au beach central de Kindu.

Selon le ministre provincial de l’intérieur qui s’est trouvé sur le lieu quelques temps après l’alerte, ce drame a eu lieu au-cours d’une traversée clandestine sur le fleuve Congo par pirogue motorisée.

Shery KIMBWASA ajoute également que les recherches se poursuivent pour retrouver les personnes disparues.

Les détails dans les prochaines heures.

Facebook Comments

Urgent-Kindu : naufrage sur le fleuve Congo

10 personnes disparues et plusieurs biens matériels emportés, c’est le bilan provisoire d’un naufrage survenu il y’a quelques instants au beach central de Kindu.

Selon le ministre provincial de l’intérieur qui s’est trouvé sur le lieu quelques temps après l’alerte, ce drame a eu lieu au-cours d’une traversée clandestine sur le fleuve Congo par pirogue motorisée.

Shery KIMBWASA ajoute également que les recherches se poursuivent pour retrouver les personnes disparues.

Les détails dans les prochaines heures.

Facebook Comments
COVID-19 : le Maniema prévoit un plan de riposte chiffré à plus de 11 millions de USD

COVID-19 : le Maniema prévoit un plan de riposte chiffré à plus de 11 millions de USD

La province du Maniema attend mobiliser 11.008.766 de dollars USD pour faire face au Coronavirus. Ce chiffre a été révélé au public ce jeudi 02 avril lors de la réunion de plaidoyer présidée par le Gouverneur Auguy Musafiri. Au cours de celle-ci, le Chef de l’Executif, a tendu la main aux humanitaires et autres partenaires au développement présent dans la province, de venir en aide le Maniema qui court les risques suite à la présence des cas confirmés de la COVID-19 au Nord et Sud Kivu.

Stratégies de prévention et riposte

Intitulé plan provincial de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de la maladie à Coronavirus 2019 (Covid-19), ce document de 39 pages détermine 8 stratégies contre le Coronavirus.

La première stratégie concerne le renforcement de la coordination par le Ministère de la santé, la deuxième quant à elle, consiste à renforcer la surveillance épidémiologique ainsi que le screening des voyageurs dans les 24 points d’entrée de la province du Maniema.

Si la troisième stratégie concerne l’organisation de la prévention et le Contrôle d’Infection, la quatrième porte sur le renforcement du réseau du système de laboratoire, tandis que la cinquième stratégie détermine les modalités de la prise en charge médicale.

L’organisation de la prise en charge psychologique est la sixième stratégie. Si la logistique est la dernière stratégie, l’amélioration de la communication des risques et l’engagement communautaire constituent l’avant dernière stratégie de ce plan.

Fonds nécessaires, commissions et objectifs

Pour mettre en application ces stratégies, dix commissions sont prévues pour un budget total de 11 millions 8 milles 766,3 dollars USD.

Un grand pourcentage est affecté à la commission technique, 7 millions 909 milles 500 $ prévues. Celle-ci va fournir des soins sûrs, individualisés et de bonne qualité, centrés sur le patient dans un environnement qui assure la biosécurité.

La commission de prise en charge psycho-sociale nécessite 571 900 $ pour promouvoir la cohésion communautaire, renforcer la résilience des familles et diminuer la stigmatisation.

Une autre commission qui porte sur le laboratoire mobile a besoin de 205 100 $ pour son fonctionnement afin d’abord de renforcer les capacités des personnels de laboratoire sur la covid-19, en suite pour le suivi biologique des patients et en fin dans l’acheminement des échantillons.

La commission de communication sur les risque et engagement communautaire va s’occuper de la communication interpersonnelle, par voie médiatique, internet et autres outils de communication pour ne citer que cela. Elle va également organiser des séances de sensibilisation, les enquêtes sur la perception de la covid19 et former plusieurs personnels de santé. Elle a besoin de 434 999,3 $ pour faire ce travail.

L’autre commission qui requiert 201 160 $ pour fonctionner est celle qui porte sur la logistique. Elle devra pour ce faire maintenir la capacité de réaction et de contingence de la logistique, garantir le prepositionnement des matériels, équipements, kits, consommables et médicaments … etc.

La commission de prévention, contrôle des infection et biosécurité a besoin de 792 345 $ pour prévenir et contrôler la transmission nosocomiale et communautaire de la maladie a coronavirus ainsi que renforcer les mesures de prévention et de contrôle de l’infection dans les lieux publics, points d’entrée et établissements, mais aussi dans les formations sanitaires.

541 082 $ pour la commission de surveillance épidémiologique tandis que les deux dernières ont respectivement besoin de 20 100 $ pour la mobilisation et 332 580 $ pour la coordination.

Facebook Comments
Covid-19 : Le Dr. Cock Barahame interpelle le Gouvernement à revoir sa stratégie de communication

Covid-19 : Le Dr. Cock Barahame interpelle le Gouvernement à revoir sa stratégie de communication

Docteur Cock Barahame, jeune Médecin dans une prestigieuse structure sanitaire de Kindu, s’inquiète de la communication adopté par le Gouvernement Congolais. Cette communication en mode tantôt, plutôt et sans stratégie laisse place, selon lui, à la Désinformation et la #RUMEUR face à la COVID-19.

Dans une situation de crise comme celle-ci, la seule arme la plus redoutable et la plus puissante que possède l’État est la #COMMUNICATION.

Surtout lorsqu’on est conscient de l’insuffisance du plateau technique et du manque de moyen suffisant pour affronter une telle Pandémie.

Sans mentir, nous communiquons très mal (en mode tantôt plutôt) et sans stratégie, ce qui laisse place à la Désinformation et la #RUMEUR.

Depuis le début, on assiste à des tatonnements, contradictions, dementis … Bref, une complaisance dans la communication et la sensibilisation devant la societé.

La pauvre population reste perdue, entourée d’intox. Ce qui augmente le risque d’une propagation incomensurable.

En attendant, continuons à observer les mésures d’hygiène en lavant régulièrement et proprement nos mains et restons à la maison.

Facebook Comments
Journal du Citoyen : Édition du mercredi 1er avril 2030

Journal du Citoyen : Edition du samedi 28 mars 2020

Présentation : Gustave Bakuka Banidolwa

Supervision : Chadrack Londe

Equipe ayant concouru à la réalisation de cette édition :

  • Ahmed Moussa Saidi
  • Augustin Munkina Ikinga
  • Dieudonné Zingu Alimasi
  • Lukala Katumbi Kilus

Sommaire :

Les victimes des inondations du fleuve Congo plaident pour une assistance tant du côté des Autorités que des personnes de bonne volonté. Plusieurs maisons et biens ont été emportés par les eaux du fleuve suite à cette catastrophe naturelle. Vous suivrez l’appel à l’aide de Mme Azama Saidi qui passe nuit à la belle étoile avec ses enfants.

Le Coronavirus, on en parle dans ce journal, le Gouvernement Provincial vient de doter la Division Provinciale de la Santé du Maniema des matériels de protection contre ce fléau mondial. C’est le Gouverneur de province, Auguy Musafiri qui a présidé la cérémonie de remise.

Suivez aussi dans cette édition, le Professeur Matata Ponio Mapon qui explique les impacts sociaux économiques de la COVID-19 en République Démocratique du Congo.

Facebook Comments
Journal du Citoyen : Édition du mercredi 1er avril 2030

Journal du citoyen : édition du 26 mars 2020

Présentation : Chadrack Londe
Supervision : Ahmed Moussa Saidi.

Équipe ayant concourue à la réalisation de cette édition :

  1. Dieudonné Zingu Alimasi,
  2. Wickot Wakandwa John et
  3. Kilus Lukala Katumbi

Sommaire :

Coronavirus en RDC, la situation est toujours d’actualité. On en parle dans ce numéro du Journal du Citoyen. En deux semaines, Kinshasa est passé de 3 à 51 cas. Le bilan a presque doublé cette semaine. Pour sauver ce qui peut l’être encore, Félix Tshisekedi a declaré mardi l’État d’urgence sanitaire et coupé Kinshasa du reste du pays. Vous entendrez dans cette édition les propos du Président de la République.

Coronavirus toujours, au Maniema les autorités continuent à multiplier les mesures pour empêcher l’entrée de cette pandémie en province. 12 thermomètres flash ont été remis le mercredi à la division provinciale de la santé par le Gouverneur. Entretemps, le Ministre provincial de la santé appelle la population à rendre tâche facile aux équipes sanitaires en acceptant de se faire prélever la température dans tous les points d’entrée de la province. Vous entendrez l’appel du Docteur Jacques Lukongo Olela dans cette édition.

Montée des eaux du fleuve Congo au Maniema la situation devient de plus en plus inquiétante. Jusque 12 heures de ce jeudi, la station limnimétrique de Kindu a enregistré une montée de 6 mètres 50 de l’échelle d’étiage, selon les données fournies par la Régie des voies fluviales. Dans cette édition, nous allons nous rendre à Punia où la société civile parle de plus 463 maisons détruites par les eaux. A Kindu le Gouverneur a visité les lieux touchés. Dans un reportage de Wickot Wakandwa, vous entendrez le ministre provincial de la santé, action humanitaire et affaire sociale qui appelle les habitants riverains des milieux touchés, de vider à titre préventif le lieu pour éviter le pire avant la déclaration d’une probable inondation.

Et puis nous allons finir ce journal par la nouvelle sur la dégradation de la route nationale N°32, reliant la Commune rurale de Kalima à la ville de Kindu.

Facebook Comments

COVID-19 : Vincent MOYA KILIMA sensibilise la population du Maniema

« Coronavirus est une réalité, cette pandémie existe, c’est une guerre contre l’invisible que l’humanité fait face, on doit tout faire pour que la province du Maniema ne soit touchée. Pour y arriver, nous devons observer scrupuleusement les mesures d’hygiène édictées par les experts de la santé pour sauver les âmes… » C’est en subsistance le message lancé par Vincent MOYA KILIMA dignitaire et notable de la province du Maniema vivant dans la capitale congolaise.

Loin de vous physiquement, mais mon cœur bat chaque minute qui passe pour mes frères et soeurs qui sont psychologiquement touchés par cette nouvelle qui paralyse le monde, a poursuivi ce haut cadre de l’administration publique en RDC.

Réitérant le message du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, Vincent MOYA KILIMA a salué les mesures prises par le président de la République ; mesures d’isoler Kinshasa au reste des provinces, interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes, la fermeture des bars, Nighclubs, Discothèques, la fermeture des églises et mosquées car selon lui on peut prier même en étant enfermé chez soi.

Facebook Comments

COVID-19 : Jean-Pierre AMADI sensibilise la population de Kasongo

La population de Kasongo territoire situé au sud de la province du Maniema est appelée au respect stricte des mesures d’hygiène pour se protéger contre la pandémie du Corona Virus, cet appel est du vice-gouverneur de la province du Maniema et élu de ce territoire lors d’un face à face avec la presse.

Jean-Pierre AMADI LUBENGA précise que le CORANA VIRUS est une réalité et la prévention exige de prendre les précautions pour se protéger nonobstant que la province n’a pas encore enregistré aucun cas suspect, ni moins un cas testé positif.

L’élu de Kasongo Jean-Pierre AMADI qui se rallie au message lancé par le chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI demande par la même occasion à sa base de faire autant.

Facebook Comments
Maniema : le gouverneur porte plainte contre le président de la société civile pour diffamation

RDC : Au Maniema, le gouvernement suspend la société civile « forces vives »

Dans la province du Maniema, le Gouverneur a suspendu par arrêté provincial, la société civile forces vives dirigée par Stéphane Kamundala. Tandis que ce dernier lance une pétition pour obtenir le départ du Gouverneur.

« Considérant la situation des troubles qui prévaut ce dernier au sein de la coordination de la société civile forces vives du Maniema qui a créé un imbroglio à la tête de cette structure dans la province du Maniema. Considérant l’obligation du Gouvernement provincial de maintenir l’ordre public. Vu la nécessité et l’urgence, le conseil des ministres entendus, Arrête : est suspendu d’exercer les activités sur l’étendue de la province du Maniema l’asbl dénommée Société civile forces vives du Maniema dirigée par M. Stéphane Kamundala. » peut-on lire dans l’arrêté du Gouverneur.

Réagissant à cette décision au cours d’une émission sur les ondes d’une radio locale, Stéphane Kamundala a estimé que la décision du Gouverneur est une intimidation. Selon lui, cette décision a été prise sur base d’aucune disposition légale et elle est anticonstitutionnelle.

Deux comités de la société civile au Maniema se disputent la dénomination « Société civile forces vives ». Un contentieux est même en justice à ce sujet. Le premier comité est dirigé par Maître John Masimango tandis que le deuxième par Maître Stéphane Kamundala.

Ce dernier a récemment critiqué la gestion de la province par le Gouverneur Musafiri et l’a appelé à démissionner dans le 10 jours, appel qui n’a pas été suivi par l’Exécutif provincial.

Pour contraindre le Gouverneur Musafiri à démissionner de son poste, le comité de la société civile conduite par Kamundala a annoncé vendredi soir avoir lancé une pétition contre Musafiri.

La pétition sera déposée à l’assemblée Provinciale du Maniema en avril prochain.

Facebook Comments
Maniema : des Chefs d’entités contre la déstabilisation du Gouvernement provincial

Maniema : des Chefs d’entités contre la déstabilisation du Gouvernement provincial

Les notables et Chefs des entités de base de Kindu ont manifesté ce mercredi dans les rues de la ville contre les tentatives de changement des responsables des institutions politiques provinciales du Maniema.

Accompagnés d’une grande foule de la population, Ces responsables des entités de bases sont partis de la place Joseph Kabila pour chuter au siège de l’assemblée provinciale du Maniema où ils ont déposé un mémorandum.

Sur leur calicots, on pouvait lire « la population du Maniema dit non et non la déstabilisation du gouvernement provincial. » « trop de changements à la tête des entités favorisent plus les politiciens que la population », « le changement des animateurs à la tête des entités est frein pour tout projet de développement ».

Dans le mémorandum, ces chefs d’entités pensent que dans le contexte actuel, un changement à la tête du Gouvernement provincial constituerait un facteur de blocage du processus de développement de la province du Maniema.

Le Président intérimaire de l’organe délibérant de la province du Maniema, honorable Théophile Buleli, qui a réceptionné ce mémorandum a promis aux chefs d’entités de base de la ville de Kindu que leur requête sera traitée à la prochaine session parlementaire.

Facebook Comments
Ce que l’on sait sur l’affaire de sextape montée contre Honorable Prosper Tunda

Ce que l’on sait sur l’affaire de sextape montée contre Honorable Prosper Tunda

Résumé de la situation

Une vidéo circule depuis quelques jours dans les médias sociaux dont on attribue à l’Honorable Chef Prosper Tunda.

Son Chargé de communication a annoncé dimanche dernier devant la presse locale que l’élu de Kibombo est victime d’une forte campagne visant à l’exposer au mépris public. Moussa Saïdi annonce que les personnes derrières cette situation sont bien connues.

Le lundi 09 mars, le Maire de la ville adjoint est interpellé et mis sous mandant d’arrêt provisoire au parquet général. 24 heures après, Dr. Octave Unganda regrette son acte et demande pardon à l’élu de Kibombo. Il est encore aux arrêts.

Circulation de la vidéo et réactions de l’Honorable Tunda

Selon plusieurs témoins, la vidéo compromettante commence la circulation à travers les médias sociaux le vendredi soir. Plusieurs groupes WhatsApp sont ainsi alimentés par une autorité urbaine et un directeur d’une radio locale.

Le Dimanche 08 mars au cours d’un point de presse, Moussa Saidi, chargé de communication de l’Honorable Tunda déclare que l’élu de Kibombo est victime d’une grande campagne visant à l’exposer au mépris public.

Quelques jours avant la publication de cette vidéo, les détracteurs de l’honorable Tunda ont essayé de le rançonner sous prétexte qu’ils détiendraient les vidéos compromettantes contre sa personnalité. Ce dernier sachant qu’il n’a jamais de sa vie enregistrer une vidéo intime.

C’est ainsi qu’il n’a pas voulu céder à ces chantages.

Moussa Saidi a ajouté

Les personnes derrières cette initiative sont connues et vont répondre de leurs actes devant les cours et tribunaux.

Interpellation du Maire Adjoint de la ville

Dr. Unganda Octave a été interpellé en début d’après-midi à La Tribune centrale de Kindu juste après le culte œcuménique organisée en marge de la journée du 08 mars 2020.

Il a été immédiatement conduit au parquet général de Kindu où il aurait été entendu.

Selon des sources proches du parquet, on reproche à Octave Unganda trois chefs d’accusation dans le dossier inscrit sous le numéro RP22. Il s’agit entre autre : outrage, imputation dommageable et l’atteinte aux bonnes mœurs.

La même source indique qu’un autre dossier en cours d’instruction frappe le Maire de la ville. Le dossier est inscrit sous le numéro RP21 et on reprocherait à Octave Unganda l’homicide involontaire sur une femme enceinte décédée lors de l’accouchement par césarienne conduit par Unganda.

Dr. Octave Unganda implore le pardon de l’Honorable Tunda

Dans une sortie médiatique ce mardi 10 mars 2020, le maire adjoint de la ville reconnait que les images qu’il avait partagées sont fausses et il s’agit d’un montage contre L’honorable Prosper Tunda.

Les images partagées de l’Honorable Prosper Tunda sont fausses. Je me rallie aux propos du chargé de presse de l’honorable Prosper Tunda, parcequ’il y’a des gens qui sont expérimentés avec des fausses humeurs pour monter des telles images, et au nom de toute la population,nous disons Pardon à L’honorable TUNDA

Dr. Octave Unganda.

Après ce pardon, nous apprenons que l’Honorable Prosper Tunda se serait désister du dossier en justice. Octave Unganda reste aux arrêts pour l’autre affaire d’homicide involontaire qui l’oppose à Mme. Dikaho Therese.

Facebook Comments