Le Président de la République accorde une semaine à tous les groupes miliciens actifs dans la province du Maniema de déposer les armes.

Le message a été lancé ce samedi par le Gouverneur du Maniema.

Le Gouverneur Auguy Musafiri a indiqué que tous les ressortissants du Maniema doivent privilégier la paix dans tous les sept territoires de la province du Maniema.

« Le Président de la République nous a demandé à ce que tous les Congolais habitants le Maniema qui ont pris les armes de déposer les armes comme ça s’est passé au Sud-Kivu en ce moment-là il n’y aura pas des poursuites pour tout le monde. On leur accorde une semaine, aujourd’hui, c’est samedi, jusqu’au samedi de la semaine prochaine. Dépassé ce délai, le Gouvernement central va prendre ses dispositions pour récupérer ses armes même par force » a fait savoir Auguy Musafiri.

A lui de poursuivre : « On demande à tous nos confrères de remettre les armes et ils seront libres de faire le choix. Ceux qu’ils veulent faire l’armée, ils peuvent aller s’inscrire, même cas pour ceux qui veulent faire la police, pour ce qui veulent devenir commerçant, ils peuvent vaquer librement à leurs occupations. Le président de la République ne veut pas des troubles. C’est pourquoi nous demandons à tous les parents de sensibiliser leurs enfants, frères, dépasser ce délai, ça ne sera pas agréable pour notre province, nous avons besoin de la paix » indique t-il.

La province du Maniema développe de plus en plus le phénomène groupes armés. Dans sa partie sud précisément à Salamabila dans le territoire de Kabambare, Maniema est infesté par le groupe armé « Malaika » depuis près de quatre ans sous la direction de Cheik Hassan Uzaifa Mitende. Ils procèdent aux kidnappings et aux attaques armées dans la zone.

Dans le territoire de Kailo, au secteur de Balanga, une milice locale insécurise la province. Active dans le parc de la Lomami, ce groupe armé a récemment exigé à l’Institut Congolais pour Conservation de la Nature (ICCN) de développer des activités alternatives pour la survie de la population locale mais aussi des projets d’intérêts communautaires notamment : la construction des routes, des écoles et hôpitaux. Les territoires de Kasongo et de Kibombo sont aussi partiellement menacés par l’activisme des miliciens locaux. Par ailleurs, le territoire de Lubutu a insécurisé par le général autoproclamé Mando qui opère dans le parc de Maiko.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde