Deux nouveaux miliciens capturés ont été présentés ce lundi 27 janvier au Gouverneur de province par le Ministre Provincial de l’Intérieur. Son Excellence Auguy Musafiri les a immédiatement remis à l’auditeur supérieur de garnison pour qu’ils soient jugés.

Selon le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, ces miliciens ont été appréhendés à Bikenge, lors d’une incursion, alors qu’ils tentaient de libérer leur collègue en détention dans un cachot local.

Bikenge est une localité située dans le territoire de Kasongo au Sud de la province du Maniema.

« Ces deux jeunes gens sont des présumés miliciens Malaïka. Ils ont semé des desordres dans la localité de Bikenge et ils ont été trasferés directement à Kindu après leur capture par les Forces Armées de la RDC. La semaine dernière, ils ont attaqué un cachot local dans lequel leur collègue [un certain le Blanc] était en détention. C’est dans cette circonstance qu’ils ont été apprehéndés par les forces loyalistes. » fait savoir le ministre de l’Intérieur.

Un autre présumé milicien qui était aux arrêts aurait été liberé dans des conditions qui reste encore obscur. après avoir deboursé une somme d’un million de CDF.

« Je ne l’ai pas vue dans ce groupe. Le Blanc est resté. Parait-il, il aurait payé une caution sur place. C’est pourquoi nous avons demandé à l’auditeur supérieur de se renseigner à ce sujet » fait savoir Roger Kimbwasa.

Le Gouverneur de la province du Maniema, #AuguyMusafiri a une fois de plus réitéré ses félicitations aux Forces Armées de la RDC pour avoir fait preuve de professionnalisme en capturant ces rebelles.

Devant la presse, le Ministère de l’intérieur et sécurité a indiqué que ces miliciens comme le 5 autres remis à la justice militaire la semaine dernière, seront transférés dans des prisons haute sécurité en dehors de la province une fois condamnés.

Il y a deux semaine, des affrontements ont opposé les forces armées congolaises aux miliciens Mai-Mai dans la commune rurale de Salamabila, en territoire de Kabambare. Au moins six miliciens ont été tués et des armes récupérées, selon l’armée.

Les miliciens Mai-Mai Malaika sont actifs à Salamabila depuis près de quatre ans sous la direction de Cheik Hassan Uzaifa Mitende. Ils procèdent aux kidnappings et aux attaques armées dans la zone. Cette insécurité a notamment poussé la firme canadienne Banro qui exploite l’Or à Salamabila de plier bagage.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde