Parc national de Lomami : le Gouvernement provincial invite la milice à la table de négociations

Le Gouvernement provincial invite la milice maï-maï revendiquant active depuis quelques mois dans le territoire de Kailo, secteur de Balanga, à la table de négociation pour la consolidation de la paix dans la région.

Publicités :

C’est l’une des résolutions de la réunion du Conseil de sécurité présidée ce jeudi 23 janvier 2020 par le Gouverneur de la province du Maniema.

Selon le Ministre Provincial de l’Intérieur, Sécurité et Ordre Public, le gouvernement provincial a dépêché une équipe de 10 personnes dans le secteur de Balanga pour rencontrer Bernard, chef de cette milice et entamé des pourparlers.

« Le Gouverneur de province a dépêché une équipe dans le territoire de Kaïlo, constituée de dix personnes pour dire à Bernard et son groupe qu’il est de cesser des hostilité dans ce coin. Comme il se dit revendiquant, il doit venir négocier avec le Gouvernement provincial et déposer son cahier de charge devant l’autorité provinciale qui va accepter ces revendications. S’il s’agit des nobles revendications, nous allons l’aider à les obtenir. Nous lui disons donc qu’à partir de maintenant, il doit déposer les armes, cesser de combattre, tracasser la population et tuer les paisibles citoyens avec les armes. » a fait savoir le ministre de l’Intérieur.

Dans le but d’éradiquer l’insécurité, le gouvernement provincial dirigé par Auguy Musafiri se dit disponible à accompagner tous les groupes armés actifs au Maniema qui veulent déposer les armes.

« Il est temps de dialoguer et non pas de continuer à faire des exactions contre les civils. Le Gouverneur est un homme attentif à toutes revendications. C’est pourquoi nous leur tendons la main. Nous les invitons à la table de négociation. S’ils refusent de venir, c’est leur problème, ils devront faire face à l’armée » prévient Roger Kimbwassa Sheri.

Ce groupe d’autochtones armés actif depuis quelques mois, exige de l’Institut Congolais pour Conservation de la Nature le développement des activités alternatives pour leur survie, mais aussi des projets d’intérêts communautaires notamment : la construction des routes, des écoles et hôpitaux.

Répondant à environews-rdc.org sur la question du mécontentement des communautés riveraines du parc, le directeur de l’ICCN, a précisé que le Parc National de la Lomami est l’un des parcs dont la création a connu la participation des toutes les communautés concernées, qui après consultation ont donné leur consentement libre.

« Il n’y a pas un parc où il y a eu des consultations comme le parc de la Lomami. Moi-même, j’ai fait une grande prière avec tous les chefs coutumiers avant qu’on amorce la création du parc. Nous avons mené ces consultations sur place, à la grande satisfaction de tout le monde », a-t-il précisé.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde
Publicités :