Shadow

Maniema : Salamabila en ce moment sous le crépitement des balles, tirs à l’arme lourde, aucune circulation, population clouée dans des maisons

La situation est tendue depuis 10 heures dans la commune rurale de Salamabila.

Salamabila est une localité située dans le Sud de la province du Maniema dans le territoire de Kabambare.

Selon des sources locales, les Forces Armées de la RDC s’affrontent en pleine commune rurale avec la milice locale Malaika en activité dans la zone depuis près 4 ans maintenant.

Des animateurs de la Société civile locale, en passant par les médias locaux ou encore le curé de la paroisse de l’église catholique, que nous avons eus au téléphone, nous pouvions à peine entendre leur témoignage à voix basse vue que les tirs à l’arme lourde prédominent.

« C’est depuis 10 heures 20 minutes que nous attendons le crépitement des balles. Ça va faire plus de deux heures maintenant. Nous sommes tous cloués dans nos maisons. Difficile d’oser se déplacer vue que l’affrontement se fait en pleine commune à partir du pont sur la route qui mène vers Kimbanseke. » témoigne à Kinduinfo.net un journaliste d’une radio locale à partir de sa maison où il s’est caché avec sa famille.

La milice locale malaika cohabite avec les forces armées de la RDC depuis quelques mois dans cette commune rurale.

Selon d’autres sources locales, depuis trois jours, une vive tension s’observe sur place après l’envoi sur place d’un officier des FARDC, le Colonel Nehemie en remplacement du Colonel Peter décédé sur place suite à une courte maladie.

« La milice locale proteste contre l’envoie de ce colonel dans la zone parce qu’il serait tusi. C’est ainsi qu’ils ont érigé une barrière au niveau du pont pour empêcher les éléments des FARDC et le nouveau colonel d’arriver à Kimbanseke où la milice se trouve. Je dois raccrocher M. le Journaliste, prière me rappeler après, je ne peux pas continuer à vous parler de peur qu’on m’entende. » ajoute une source locale au sein de la paroisse de l’église catholique.

Salamabila est en proie à l’insécurité depuis bientôt 4 ans. Des kidnappings, … sont opérés sur place par la milice du Chef de Guerre le Cheik Hassan Uzaifa Mitende. La communauté locale accuse la société Banro Corporation de ne pas respecter le cahier de charge.

Des négociations entamées par le Gouverneur de province a permis d’obtenir de la milice locale le dépôt des armes et sa conversion à la vie des creseurs artisanaux.

Sous la médiation des autorités provinciales, cette société de droit canadien avait accepté de donner à la communauté une portion de sa concession pour l’exploitation artisanale de l’or. Elle est revenue sur sa position plus tard et suspendre ses activités l’an dernier après la libération de son agent sujet Sud-Africain pris en orage pendant plus d’un mois et demi.

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
"Mes opinions exprimées ici n'engagent aucune de mes fonctions. Elles le sont à titre personnel." Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Écrivain, Journaliste des radios, Rédacteur à http://Kinduinfo.net et http://Actualite.cd. Photojournalist and News Editor at French United Methodist News http://umnews.org/fr '-) Au-delà d’être une passion, le micro et la plume sont pour moi un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs/lecteurs. Mon slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’ Suivez-moi sur Twitter.com/ChadrackLonde