Maniema : le 1er marché mondiale des esclaves en Afrique jeté dans les oubliettes

Réflexion de KWETE KASHOBE John Theo / Journaliste et Chercheur Indépendant Tél. : 081 14 24 448)   

Publicités :

Le moment précis est à point pour la réhabilitation du marché des esclaves de kabondo, en tant que site historique et touristique de grande envergure, situé à l’Ex -Cité de Tongoni, l’actuel Kasongo centre, dans le territoire  de Kasongo, province du Maniema, en RD Congo.

 Le moment précis est à point pour la réhabilitation du marché des esclaves de kabondo, reconnu en tant que site historique et touristique de grande envergure, qui existe depuis plus d’un siècle et demi, longtemps abandonné presque par tout le monde ; ce site est resté dans les oublis perdurés, qui ont été causés par la ruse juste pour étouffer et chercher à effacer intelligemment l’histoire d’un peuple.

 A vous raconter  qu’entre 1840 et1900 de notre ère, la traite negriere avait pris  de l’ampleur sur l’échiquier planétaire, la cité de Tongoni, l’actuel Kasongo centre, avec le site de Kabondo, fut le grand marché mondiale des esclaves noirs en cette époque ; et , ce site fut un lieu d’arriver et du départ des gens provenant de toutes sortes des tribus africaines ; c’était un lieu de rencontre commerciale et multiculturelle, afin de faire route de déportation vers d’autres cieux hors le continent africain.

 A vous signaler que tout a commencé à cet endroit avec une activité en exergue, le commerce triangulaire, ainsi à retenir que Kasongo centre (Ex- Cité de Tongoni) avec son impact du 1ére marché mondiale des esclaves et autres matières, très réputé, commercial et multiculturel, va engendrer l’Ile de Gorée au Sénégal,  un point de transit du tout dernier départ vers l’Amérique et autres continents ; mais, aujourd’hui, celle-ci est reconnue à ces jours par l’UNESCO, déclarée patrimoine mondiale , qui est en activité, opérationnelle, viable, commerciale, et, devient un site d’attraction touristique et historique remarquable avec impact positif dans le développement durable du Sénégal.

 L’histoire de l’Ile de Gorée au Sénégal, avec la traite negriere, ses origines sont articulées et proviennent de la Province du Maniema, en RD Congo, en Afrique centrale.

L’initiative de réhabiliter cet ancien grand marché des esclaves de  Kabondo, en tant que site monumental avec ses vestiges,  signes et faits gravés dans l’histoire et l’esprit du peuple africain, représente et imprime une valeur spéciale et universelle perpétuellement incontournable qui ne peut jamais être supprimée dans l’évolution du cycle du temps ; car, cela témoigne une preuve d’emprunte matérielle, intrinsèque et inoubliable, en mémoire de nos ancêtres noirs emportés en ce temps-là loin de l’Afrique, et aussi, axer la pensée sur une raison de développer des idées positives, d’attractions, et, susciter autour de cela, un regard croisé à la descendance de cette lignée déportée qui est dispersée à travers le reste du monde jusqu’à ces jours.

 Vous faire révéler encore avec insistance que jusqu’aux jours d’aujourd’hui, les communautés noires américaines vivant en Amérique et les autres noirs vivant en dehors de l’Afrique, gardent et possèdent en souvenir, au sein de leurs familles, les signe, les objets, les noms des tribus, des clans, des familles, des expressions et les mots des dialectes africaines, qui ont été briffés, laissés et légués par leurs ancêtres esclaves du temps, pour se servir plus tard de guide avec l’idée d’envisager un jour, la recherche des origines.

A confirmer aussi que la dite descendance de la traite negrière dans l’histoire du monde, est arrivée au point crucial de retrouver la porte de retour, de rentrée ou d’entrée en Afrique sans barrière, leur terre d’origine.

 Grâce à ce projet de la réhabilitation du site historique et touristique de Kabondo, sa  mise à l’œuvre permettra à l’élévation de la nation face au monde, juste après la matérialisation, parce que cet endroit reste en exergue un patrimoine touristique d’envergure Provinciale, Nationale et Internationale ; capable d’entrainer la croissance dans l’économie de la province  du Maniema, en particulier, et, de la RD Congo, en général.

A la raison de sa mise en valeur pratique, la RDC  peut se préparer d’avantage pour accueillir dans peu de temps, le retour confirmé en Afrique, non seulement la descendance des noires victimes de l’esclavagisme hors du continent, mais aussi, autres races, d’après les signes du temps.

  Ces différentes communautés noires à la recherche de ses origines, atterriront d’abord ici en RDC , au Maniema, et trouveront les orientations vers leurs  tribus d’origines et d’accueils, grâce à ce lieu couronné avec la configuration monumentale et très historique dans le parcours du  cycle des signes du temps, comparable aux enfants d’Israël, vécus en Égypte plus de quatre cents ans afin retourner au Canaan, terre promise 

 A ce propos, le fondamental est de susciter l’implication totale des  Gouvernements d’abord provincial du Maniema, en particulier, et, de l’ensemble de la RD Congo, en général, pour parvenir à matérialiser cet idéal avec succès, en faveur du développement durable du Tourisme.

Pour votre information, le travail de ce projet a été battu sur terrain par l’équipe technique de la Division Provinciale du Tourisme Maniema, avec le concours de l’APRODET-Congo, dont ce dit projet est déjà entre les mains des Autorités Publiques du secteur du Tourisme, des Gouvernements tant  National que Provincial■

Journaliste et Chercheur Indépendant 

Tél.: 081 142 44 48, 097 639 07 53, 089 899 37 39

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Chadrack Londe

Journaliste reporter chez Radio Maniema Libertés
Co-fondateur de kinduinfo.net, Chadrack est un journaliste de carrière, actuellement Rédacteur en Chef au sein de MEDAM asbl, un collectif de médias partenaire de l’UNICEF au Maniema. Il est aussi reporter à la Radio Télé Communautaire Maniema Liberté. Au-delà d’être une passion, le micro est pour lui un moyen d’éduquer et de divertir ses auditeurs. Son slogan est ‘’Consacrer sa vie à la vérité’’
Publicités :