Manifestations des Médecins du Maniema à Kindu

Manifestations des Médecins du Maniema à Kindu

Ils sont plus de 70 à avoir manifester ce lundi dans les rues de la ville de Kindu.

La marche est partie de l’hôpital général de Kindu. Blouses blanches, entrain de siffler, les Médecins scandaient de chants « Félix, Kobosana te ce que le papa avait dit, le peuple d’abord »

Ils avaient les calicots sur lesquels on pouvait lire « Cris de détresse des Médecins nos mécanisés et non primés du Maniema. Nous Médecins du gouvernement congolais, réclamons notr alignement collectif à la prime de risque pour ce mois d’avril tel que promis par le Chef de l’Etat. C’est un droit »

Ils ont été tour à tour à l’assemblée provinciale et au Gouvernorat où ils ont déposé leur mémorandum.

Dans ce document, Ces Médecins regroupés au sein du collectif des Médecins non primés de la province du Maniema demandent au Président de la République « de concrétiser sa promesse faite aux Médecins non primés et mécanisés en les alignant à la prime de risque, chose promise lors de son accession à la magistrature suprême et d’équiper les structures sur toute l’étendue de la RDC afin d’améliorer la prise en charge des malades. »

Selon Le Docteur Nassor Lumanga Manga coordonnateur de ce collectif des Médecins, ils sont allés voir le Gouverneur et la Présidente de l’assemblée provinciale du Maniema dans le souci de solliciter leur plaidoyer auprès du Chef de l’Etat pour que les Médecins non primés de la province puissent bénéficier de la prime avant la fin d’avril.

En réaction, à l’assemblée provinciale, le Vice Président, Guyeni Masili qui les a reçu a promis de faire de leur requête un sujet prioritaire de plaidoyer. Même promesse du côté du Gouverneur ad intérim de la province du Maniema. Docteur Papy Omeonga les a exhorté à patienter, car le Chef de l’Etat est un homme de promesse.

Kindu : une 50taine de Médecins marchent pour réclamer leur mécanisation alignement à la prime de risque

Ils sont plus de 50 Médecins qui marchent en ce moment à Kindu.

Blouses blanches, entrain de siffler, ils sillonent en ce moment même les grandes artères de la ville de Kindu. ils sont peu à peu rejoint par leur collèges Médecins en route.

Les médecins se rendent au Gouvernorat en suite au siège de l’assemblée provinciale du Maniema pour déposer leur mémorandum.

Ces professionnels de la santé disent être des Médecins non mécanisés et non primés du Maniema.

Sur leur calicot, on peut lire « Cris de détresse des Médecins nos mécanisés et non primés du Maniema. Nous Médecins du gouvernement congolais, réclamons notr alignement collectif à la prime de risque pour ce mois d’avril tel que promis par le Chef de l’Etat. C’est un droit »

Tout se déroule sans incident jusqu’ici.

Kindu : « Un rassembleur, un bienfaiteur et un père spirituel » les souvenirs de l’évêque Willy Ngumbi

Kindu : « Un rassembleur, un bienfaiteur et un père spirituel » les souvenirs de l’évêque Willy Ngumbi

Le pape François a nommé mardi 23 avril, Mgr Willy Ngumbi Ngengele, comme nouvel évêque du diocèse de Goma dans la province du Nord – Kivu. Avant sa nomination, il avait servi depuis 2007 comme évêque de Kindu dans la province du Maniema. C’est ainsi que les fidèles catholiques et les non-croyants dans cette partie du pays gardent de lui de bons souvenirs.

Mademoiselle Berthe Amuri Mbutu, parle d’un père spirituel humble et tolérant : « Willy Ngumbi a beaucoup travaillé sur la vie de l’église et cela en bon père de famille…ici à Kindu, il a rassemblé les chrétiens venant de différentes tendances, il savait écouter tout le monde et il a ainsi créé une bonne harmonie au sein de l’église », renseigne-t-elle.

Membre du groupe renouveau charismatique et dévotion mariale, Berthe Amuri se souvient que l’évêque Willy Ngumbi exhortait les gens sur l’amour, le pardon et la prière : « nous avons beaucoup appris de son comportement, son humilité et sa sagesse…et nous aimerions avancer avec lui. Mais comme il doit aller évangéliser ailleurs, je lui souhaite une bonne suite, qu’il garde cet élan partout où il ira ».

Pour sa part, Lambert Selemani loue le courage exceptionnel de l’évêque Willy Ngumbi dans son ministère : « il a été le premier à faire le tour de toutes les 19 paroisses que compte le diocèse de Kindu…il prenait le risque de se déplacer un peu partout pour des activités et surtout celles organisées par des jeunes gens ».

Fidèle catholique, monsieur Lambert rappelle la célèbre phrase qui revenait souvent dans le sermon de Mgr Willy Ngumbi : « Vijana ni nguzo la Kanisa (les jeunes sont les piliers de l’église : en Swahili)».

Mgr Ngumbi n’a pas servi seulement les fidèles catholiques. « chaque jeudi de 8h à 10h, l’évêque Willy Ngumbi recevait les nécessiteux et il pouvait aider à résoudre le problème de chacun selon ses capacités et moyens sans tenir compte de religion… je l’ai vu payer des frais académiques pour plusieurs étudiants », témoigne Stanis Mutumbayulu, chrétien protestant.

Contexte

54 ans d’âge, Willy Ngumbi Ngengele est de la congrégation des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs).

Il succède à la tête du diocèse de Goma à Mgr Théophile Kaboy Ruboneka, 78 ans, dont le pape a accepté la démission pour limite d’âge canonique. Conformément au droit canon, les évêques présentent leur démission au pape à 75 ans. Né le 13 février 1965 à Ngagara ( Bujumbura), Mgr Willy Ngumbi Ngengele a missionné principalement au Niger.

Après cinq ans dans ce pays il a été nommé formateur à Bobo Dioulasso pour les jeunes candidats à l’engagement missionnaire après des études de spiritualité chez les jésuites du Châtelard, près de Lyon.

Ngumbi connaît bien le diocèse de Goma. En 1993 , il y a été ordonné prêtre par Mgr Faustin Ngabu.

A la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Ngumbi préside la commission épiscopale de l’apostolat des laïcs. Au saint-siège, il est connu pour son penchant aux questions des jeunes.

Avec Actualite.cd

Diocèse de Kindu : la gestion confiée au collège des consulteurs diocésains

Diocèse de Kindu : la gestion confiée au collège des consulteurs diocésains

Le diocèse de Kindu à l’Est de la RDC sera pour l’instant, confié à la gestion du collège des consulteurs diocésains suite au transfert de son ancien évêque Mgr Willy Ngumbi Ngengele nommé récemment par le Pape François, évêque di diocèse de Goma, a apprend-t-on vendredi de la commission épiscopale des communications sociales de la CENCO.

Selon l’Agence Congolaise de Presse, après le transfert d’un évêque d’un diocèse à un autre, les charges du chancelier et du vicaire général cessent d’exister.

Le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) et archevêque métropolitain de Kisangani, Mgr Marcel Utembi a présenté ses félicitations à Mgr Théophile Kaboy au nom de tous les évêques, pour le travail abattu dans le diocèse de Goma. La démission de Mgr Théophile Kaboy, a-t-il rappelé, a été acceptée par le Pape François pour raison de limite d’âge, aujourd’hui vieux de 78 ans, c’est-à-dire trois ans après sa lettre de démission.

Mgr Marcel Utembi a fait cette intervention depuis la ville de Galilée en Israël où il effectue un pèlerinage en compagnie d’autres clergés de la RDC, signale la source de la commission épiscopale des communications sociales.

Vue de la cathédrale catholique Saint Esprit de Kindu. Photo Droit tiers.

Kindu : Des journées «porte-ouverte » organisées en marge de la Journée nationale de l’Enseignement

Kindu : Des journées «porte-ouverte » organisées en marge de la Journée nationale de l’Enseignement

Le ministère provincial de l’Enseignement au Maniema, en collaboration avec les partenaires éducatifs, dont l’UNICEF, organise depuis vendredi 26 avril, des journées de l’éducation porte-ouverte dans les écoles ciblées de la ville de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema.

Selon Ntumba Ndaya Nestor, directeur de la province éducationnelle du Maniema, cette activité qui rentre dans le cadre des préparatifs de la Journée nationale de l’enseignement célébrée chaque 30 avril, vise à jauger le niveau de l’enseignement, et de l’assimilation des matières données par des enseignants.

Les résultats obtenus au niveau des deux écoles déjà visitées, le Complexe scolaire Mapon et le Lycée Matumaini étaient très satisfaisants, a révélé Ntumba Ndaye Nestor qui a annoncé la poursuite de ladite activité avec le concours de dictée française et de récital des poèmes, dans les six autres écoles primaires et secondaires ciblées, à raison de trois dans la commune d’Alunguli et trois autres dans la commune de Mikelenge.ACP