Hausse de prix du litre d’essence à Kalima, manque à gagner pour les motards. 

Hausse de prix du litre d’essence depuis cela 48heures à Kalima, Cité minière située à 101Km au Nord de Kindu dans le Maniema. 

Publicités :

Le litre est passé de mille sept cents à deux milles trois cents voire deux milles cinq cents franc congolais.

Une station d’essence à Kindu ( photo Kindu info / Grâce Mbambi wa Mbambi)

Selon les revendeurs, cette hausse se justifie par la carence de produits pétroliers dans les grands dépôts de Kalima. 

Conséquence, le cout de transport monte d’escalier. 

Selon certains taximan motards que nous avons interrogés ce mercredi , le parcours Kalima – Shabunda long de cent vingt kilomètres passe de cinquante à septante mille franc congolais. 

La course aller-retour Kalima – Kindu – Kalima se négocie entre trente à quarante mille au lieu de vingt mille franc congolais son prix d’il y a deux jours. La course-ville quant à elle, passe de cinq cents à mille franc congolais. 

A en croire ces taximan motards, leurs clients doivent comprendre cette situation car poursuit t-ils, cette dernière ne perdurera pas. 

Du coté des revendeurs des produits pétroliers, l’on signale que des véhicules provenant de Kindu sont en route pour venir ravitailler les dépôts de la place. La population pour sa part, se dit déçue de voir du jour au jour la situation s’empirer. 

Les quelques passagers que nous avons interrogés disent qu’ils préfèrent réaliser leurs courses à pieds que perdre beaucoup d’argent. 

Ce qui serait un manque à gagner pour les motards soulignent quelques analystes économique. 

Ils estiment par conséquent, que cette hausse serait liée à la dépréciation de franc congolais face au dollar. 

Signalons que le service de l’économie de Kalima  ne s’est jusque-là pas encore prononcée quant à ce.



Dek’son Assani 

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Grâce Mbambi

Correpondant Local de Presse chez Digital Congo
Co-fondateur de kinduinfo.net, Grâce est un journaliste de carrière qui travaille actuellement come correspondant de Digital Congo au Maniema. Le micro est un moyen pour lui de contribuer au développement de sa communauté.
Publicités :