Course à la montre, Kabila face au défi. 

À quelques heures avant la nomination d’un nouveau premier ministre en République démocratique du Congo, la situation reste tendue au sein de la classe politique congolaise. 

Publicités :

Au cours de son adresse devant les deux chambres du parlement réunies en congrès mercredi dernier, Joseph Kabila a annoncé officiellement qu’il va nommé dans les 48 heures un nouveau premier ministre qui va sortir au sein du rassemblement. Ce-ci selon  le président de la république, pourrait sortir le pays dans les blocages de l’organisation des élections. 

À quelques heures de la fin de l’ultimatum de Joseph Kabila, les choses ne vont pas dans le même sens au sein du rassemblement, plate forme politique qui va proposer le nom d’un nouveau chef de l’exécutif national. Après le boycott de l’invitation de la présidence de la république lors de consultations initiées par le président de la république, cette famille politique vient ce jour constater l’auto excision de Valentin MUBAKE l’ancien conseiller politique de Ethiene TCHISEKEDI qui a été reçu officiellement par KABILA au palais de la nation comme personnalité politique, lors de ces mêmes consultations. 

Avec l’excision de Valentin MUBAKE, le rassemblement incapable de proposer trois nom au président de la république selon la majorité présidentielle, vient une fois de plus se plonger dans une confusion pendant qu’il ne reste que quelques heures, avant que le nouveau successeur de LUMUMBA soit connu. 

Dans le même registre, l’ancien premier ministre Samy BADIBANGA NTITA a remis hier au chef de l’État sa démission. 

Facebook Comments
The following two tabs change content below.

Grâce Mbambi

Correpondant Local de Presse chez Digital Congo
Co-fondateur de kinduinfo.net, Grâce est un journaliste de carrière qui travaille actuellement come correspondant de Digital Congo au Maniema. Le micro est un moyen pour lui de contribuer au développement de sa communauté.
Publicités :